Les examens nationaux de Form 3 se sont poursuivis ce matin avec les épreuves d’anglais et de physique. Les enseignants parlent d’une erreur dans le questionnaire d’anglais qui a pu provoquer une certaine confusion chez les candidats. Ce nouveau problème met encore plus la pression sur la directrice du Mauritius Examinations Syndicate (MES), Brenda Thanacoody-Soborun, après l’épisode du questionnaire d’histoire-géo pour le PSAC.
D’abord, l’exercice de compréhension du papier d’anglais comportait une erreur de date dans l’histoire. Alors que la compréhension évoque un événement le 9 octobre 2013, le texte mentionne plus loin « later on » et cite la date du « 15 octobre 2012 ». Or, cette date ne peut correspondre à la description « later on », puisqu’elle est située avant le 9 octobre 2013. Même si l’erreur a été identifiée par les responsables présents et rectifiée pour les candidats, les enseignants dénoncent cette situation. « C’est une preuve qu’il n’y a pas eu de proofreading du questionnaire. C’est un manque de professionnalisme. »
L’autre sujet de discussion porte sur la question 6 concernant un exercice de « direct and indirect speech ». Selon certains enseignants, l’exemple produit par le MES dans le questionnaire n’est pas approprié, car  « le temps du verbe a été conservé ». Ce qui pourrait causer une certaine confusion, selon des enseignants. Toutefois, d’autres affirment qu’il n’y a pas d’erreur à ce niveau et que l’exemple du MES est adapté.
Rappelons que les examens de Form 3 ont débuté mercredi dernier avec les épreuves de chimie et de Computer. Déjà, il y a eu des critiques de la part des enseignants qui estiment que le niveau du questionnaire de chimie était trop élevé pour les élèves de Form 3.
Après les épreuves de ce matin, il ne reste plus que trois questionnaires pour cet examen. Le français et la biologie sont prévus pour ce vendredi 13 octobre, tandis que les épreuves d’art (pratique et théorie) auront lieu le mardi 17 octobre.