Pour les prochains examens d’Arts & Design (HSC), Cambridge propose pour l’option “Observation – Natural Objects” de dessiner un “Dragon Fruit” (pitaya) ou une « collection of differents feathers ». Après avoir reçu le questionnaire depuis au moins deux semaines pour la préparation d’un dossier de présentation de l’objet naturel à dessiner, des candidats ayant opté pour le pitaya ont des difficultés à en trouver sur le marché. Un importateur de fruits, ayant eu vent des inquiétudes de ces candidats durant le week-end, aurait promis de faire le nécessaire. En raison de la contrainte de temps, certains ont préféré, bien que visiblement agacés, se tourner vers d’autres options.
Les prochains examens pour Arts & Design sont fixés pour le 25 septembre, mais selon la pratique, les candidats concernés sont en présence du contenu du questionnaire un mois en avance afin de se préparer. Outre tout le matériel à préparer pour réaliser leur oeuvre ce jour-là, les candidats doivent préparer un portfolio sur l’objet à reproduire (quelle que soit l’option) et qu’ils doivent soumettre le jour de l’examen en même temps que le dessin réalisé en salle d’examen sous l’oeil des examinateurs. C’est ainsi que les candidats en Arts & Design sont plongés en ce moment dans la préparation d’un portfolio composé de deux feuilles de dimension A2 (recto/verso). Ce dossier contient une présentation de l’objet sous divers angles.
S’agissant de l’option « Observation-Natural Object », le candidat a le choix entre « Two dragon fruits, one cut or split opened » et « A collection of different feathers ». Selon les directives de l’examinateur anglais, le candidat doit obligatoirement avoir en face de lui l’objet en question. « Question will be set to test the candidates ability to represent from direct observations. Any studies must be from the object themselves and not from secondary sources such as books or magazines », précise Cambridge. L’examinateur stipule aussi que les candidats « must provide their own objects ». Mais au cas où le candidat a recours aux éléments photographiques, « they should be the candidates owned photographs and must be submitted as supporting works ».
S’agissant du pitaya, un des objets à dessiner proposé dans ce questionnaire Arts & Design 2017, les Mauriciens le connaissent, même si ce fruit n’est pas encore très répandu à Maurice. C’est un fruit qui est principalement importé mais certains Mauriciens en ont commencé la culture sur une petite échelle.
Des candidats en Arts & Design ainsi que des profs de cette matière affirment que ce fruit est rare en ce moment sur le marché. « A quoi cela sert-il de proposer un fruit spécifique à dessiner aux examens s’il n’est pas accessible ? » s’indignent quelques profs. Selon ces derniers, quelques-uns de leurs élèves qui excellent dans les dessins de fruits, de plants et de fleurs « ont été privés cette fois » de l’option « observation natural objects ». « Si Cambridge souhaitait un fruit complexe et à texture à dessiner, l’ananas, à titre d’exemple, aurait été à la portée de tout le monde étant donné que l’examinateur anglais prépare le questionnaire en tenant compte du contexte local de chaque pays », indique un prof de longue carrière dans cette matière.
Selon nos informations, un importateur de fruits, mis au courant des inquiétudes des candidats de HSC, a promis de faire le nécessaire. Mais les candidats sont préoccupés par la préparation de leurs portfolios et ont opté pour la reproduction d’autres objets.