À la State Trading Corporation, on évoque la complexité d’éplucher les 11 offres reçues lundi dernier dans le cadre de l’allocation du nouveau contrat d’approvisionnement en produits pétroliers, en remplacement de celui avec la Magalore Refinery Petrochemicals Ltd (MRPL).

L’élément crucial reste le fait que les prix diffèrent selon les pays d’approvisionnement. Déjà que ce n’est qu’après plus de 13 ans que les autorités mauriciennes bougent vers un nouveau fournisseur international, et ce dans un contexte particulier, avec l’embargo américain sur l’Iran. On laisse entendre qu’on en saura un peu plus dans une quinzaine de jours.