La raison avancée par la CWA pour écarter ces deux dernières offres lors de l’exercice d’évaluation est que les compteurs soumis ont échoué au test de “pressure loss of 0.63 bar as required in the technical requirements of the bid document.”Pour contester cette décision, les soumissionnaires de Blychem Ltdont avancé cinq raisons: soit que la cotation de Rs 67,8 M soumise par Blychem Ltdest nettement plus compétitive que les deux bids d’Aquaflo et que le compteur proposé parBlychemest en conformité avec les spécifications de l’appel d’offre. Blychem était aussi en règle en ce qui concerne les documents réclamés, étant donné que  le compteur Aquadis + de la compagnie Itron en France est du type volumétrique avec les spécifications requises, que des attestations des tests effectués sur les trois échantillons dans le Laboratoire Eau & Energie Thermique (COFRAC Accréditation) sont concluantes et que la CWA a eu tort d’accepter l’offre d’Aquaflovu qu’il était spécificié que“alternative bids shall not be considered.”
À l’ouverture des offres, le 16 octobre 2012, la CWA avait enregistré 12 soumissionnaires avec des cotations variant entre un minimum de Rs 34,6 M à un maximum de Rs 321,7 M. Le 18 octobre 2012, un comité d’évaluation comprenant quatre membres fut institué pour procéder à l’examen des offres. Trois cotations furent rejetées d’emblée pour non-respect des spécifications. L’évaluation des neuf autres offres devait déboucher sur uneshortlistde trois, soit celles de I.M. Bawamia Co. Ltd, de Blychem Ltdet d’Aquaflo Ltd.
Les douze échantillons de compteurs, dont trois de Bawamia Co. Ltd, six d’Aquafloet trois de Blychem devaient subir des tests de précision au Fluid Control Research Instituteen Inde. Cette décision fut entérinée le 4 décembre 2012 avec les échantillons envoyés en Inde le 11 janvier 2013. Les résultats des tests en date du 21 juin 2013 ne furent reçus à Maurice que le 5 juillet.
Les échantillons soumis parBlychem Ltd et Bawamia Co. Ltddevaient échouer le Pressure Loss Testtout en réussissant aux autres épreuves. Les compteurs d’Aquaflo Ltd sous la seconde option de Rs 90 M, soit l’Altair V4, devaient satisfaire tous les tests. Lors de sa plaidoirie, Me Maxime Sauzier, Senior Counsel,dont les services ont été retenus par Blychem Ltd,devait soulever le point du long délai pour entreprendre des tests.
Les échantillons avaient été soumis à la CWA depuis le 16 octobre 2012 alors que les tests se sont déroulés le 21 juin 2013. Le conseil légal a souligné que le délai a porté préjudice à Blychemtout en mettant en cause les méthodes d’analyses adoptées en Inde. Une spécialiste fut appelée à la barre des témoins pour faire état de tests parallèles effectués.
Les conclusions sont que“the same results as the Fluid Control Research Institute were obtained when the tests were carried out on the meters with non-return valve installed. In the absence of non-returning valve, the results indicated that the meters complied with the specifications of the pressure loss laid down in the bidding document.”Un autre point soulevé par le conseil légal est que les compteurs ont été mal classifiés dans le Certificate of Testing venant de l’Inde.
Si le point à l’effet que les deux cotations optionnelles d’Aquaflo Ltdne doivent pas être retenues, pour entorse aux conditions, n’a pas été retenu, les membres de l’Independent Review Panel,le Dr Allybokus, Denis Vellien et Esther Hanoomanjee devaient s’interroger sur le long délai pour les tests. “The time lag between the submission of bids and sending of samples is attributable to the evaluation process. However, no explanation is available as to why it took over five months for the tests results to become available from the Fluid Control Research Institute”, ajoute l’IRP.
L’examen des conditions de l’appel d’offres a permis d’éclaircir le point technique à l’effet que la Non-Returning Valvene fait pas partie intégrante du compteur et que le Pressure Loss Test aurait dû être entrepris en l’absence de cette composante.
Tenant en ligne de compte les éléments susmentionnés et en l’absence d’un Accompanying Comprehensive Reportéliminant tout doute autour des tests effectués en Inde, l’Independent Review Panel a recommandé à la CWA un nouvel exercice d’évaluation de ces trois offres retenues afin de ne pas causer de préjudice aux parties concernées.