C’est sous le soleil de plomb de Grand-Port hier, mercredi 12 décembre, que le 2ème Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine a effectué pour la première fois un saut en parachute sur plan d’eau. Cet exercice hors du commun a mobilisé pour l’occasion la National Coast Guard ainsi que membres du Groupement d’Intervention de la Police Mauricienne.

L’exercice s’est déroulé en trois phases. Le premier largage s’est fait avec six parachutistes et deux colis, le deuxième passage avec quatre parachutistes et un colis, et le troisième avec seulement un colis.

En mer, les 10 parachutistes se sont regroupés et ont mis en place l’assemblage de deux petits bateaux, confectionnés d’une façon à être largués d’un avion. Une fois les bateaux prêts à être utilisés, les militaires français ont poursuivi avec une opération d’infiltration pour effectuer une action terrestre.

Pour le Capitaine Thomas du 2ème RPIM, le but de cet exercice est d’aguerrir les parachutistes au saut sur plan d’eau. « On est arrivés dans l’eau avec l’appui des gardes-côtes, ce qu’on ne ferait pas réellement. Ce qui est important dans cet exercice, c’est de récupérer les voiles qui allaient finir au fond du lagon. L’appui médical était fourni par les gardes-côtes. Il n’y a eu aucun problème de préparation jusqu’au montage des bateaux », soutient le Capitaine Thomas, pour qui l’exercice a été « une grande réussite ».