Des dirigeants de GML ont pendant toute une journée, jeudi dernier engagé une réflexion profonde sur les enjeux de la politique de régionalisation du groupe, notamment en direction du continent africain.
La rencontre de jeudi dernier, à l’hôtel Le Labourdonnais, a permis aux dirigeants de GML d’approfondir leurs connaissances des pays africains présentant un fort potentiel de développement. Elle a aidé les participants à réduire les écarts entre perceptions et réalités du continent Africain, et à évoquer la volonté de GML de voir ses entreprises s’y implanter à moyen terme. Arnaud Lagesse, CEO de GML, a fait un survol des initiatives passées et existantes au sein du groupe, avant de s’appesantir sur les opportunités africaines qui pourraient être saisies. « Dans tous les secteurs d’activités économiques où nous opérons, il y a un marché en Afrique », a-t-il déclaré.
Cette session de travail avait pour facilitatrice Diane Salmon, directrice d’IMIN Océan Indien et avait été marquée par des interventions de Clairette Ah-Hen, Chief Executive Officer de la Financial Services Commission (FSC), le régulateur du secteur des services financiers non-bancaires, Kevin Ramkaloan, directeur de New Business Development du Board of Investment (BoI) et fondateur de l’Africa Centre of Excellence, Marc Israël, Office Division group lead de Microsoft West, East & Central Africa & Indian Ocean Islands, et Marcello Leung Hing Wah, partenaire chez Ernst & Young’s Advisory Services à Maurice.
Diane Salmon a parlé des objectifs à respecter pour tout projet ciblant le continent africain alors que Kevin Ramkaloan s’est appesanti sur les opportunités d’affaires en Afrique et le rôle que peut jouer Maurice en tant que plateforme pour l’Afrique. Quant à Marc Israël, il s’est attardé sur la croissance des échanges commerciaux et la responsabilité sociétale des entreprises. Clairette Ah-Hen a axé son exposé sur les pays émergents tout en insistant sur l’importance de l’échange d’informations. La CEO de la FSC a présenté plusieurs études de cas en se référant à quelques expériences pratiques sur le terrain. Par ailleurs, Marcello Leung Hing Wah a fait état des écarts entre les perceptions et les réalités du continent africain, évoquant au passage les résultats d’un sondage réalisé en 2013 sur l’Africa Attrativeness.
Les participants ont eu des échanges intéressants sur les perspectives du développement en Afrique et les enjeux de diversification des activités du groupe en direction du continent. Des régions et pays présentant des opportunités d’affaires solides ont été identifiés. Les CEOs et directeurs exécutifs ayant participé au séminaire représentaient les entreprises suivantes : IBL Group, BlueLife, Alentaris, Abax Corporate Services, GML Fondation Joseph Lagesse, Phoenix Beverages, AfrAsia Bank et Alteo.