La direction de la SBM Holdings Ltd annonce la concrétisation de toutes les procédures concernant le rachat de la Fidelity Commercial Bank (FCB) au Kenya. Le groupe bancaire mauricien injectera, pendant la première année d’opérations, des capitaux frais de l’ordre de USD 20,6 millions (environ Rs 735 millions) dans la banque kenyane, qui sera désormais connue comme la SBM Bank (Kenya) Ltd.
 Rachetée pour seulement 100 shillings kenyans (environ Rs 35), la Fidelity Commercial Bank sert de porte d’entrée à la SBM Holdings Ltd, à travers la SBM Africa Holdings Ltd, sur le marché de l’Afrique de l’Est. « Avec cette opération, le groupe renforce sa présence et son développement régional et international », indique la direction de la SBM Holdings dans une communication officielle. Kee Chong Li Kwong Wing, président du conseil d’administration de la SBM Holdings Ltd, souligne dans une déclaration au Mauricien qu’en injectant des capitaux frais dans la banque kenyane, le groupe bancaire mauricien veut offrir à cette dernière les moyens nécessaires pour relancer ses opérations et redonner confiance au public.
De son côté, le gouverneur de la Central Bank of Kenya, Patrick Njoroge, a estimé que l’entrée de la SBM Holdings Ltd dans le marché bancaire kényan est la bienvenue. « SBM will bring its experience and expertise from Mauritius and other markets, to enhance the competitiveness and resilience of Kenya’s banking sector. Going forward, SBM is well poised to play a significant role in financing intra-Africa trade and investments, using Kenya as a launching pad into other African markets. CBK welcomes the interest of foreign banks that will contribute to the emergence of a world-class financial sector », souligne le No 1 de la banque centrale kenyane dans une communication publiée à l’international.  
Selon Kee Chong Li Kwong Wing, la banque kenyane va, dans un premier temps, axer ses activités sur deux segments : les produits et services aux grosses sociétés et les petites et moyennes entreprises. Elle s’attaquera ensuite à l’activité de banque de détail et à la microfinance. La SBM Holdings Ltd, a-t-il annoncé, a délégué une équipe de son « top management » pour passer en revue les opérations de la banque kényane. Elle a également décidé du remplacement de l’équipe de direction de la FCB par des « top executives », dont certains de Maurice. Un banquier d’expérience, en la personne de Jotham Mutoka, a été désigné pour assurer la direction générale de la FCB. Jotham Mutoka est dans le domaine bancaire depuis une vingtaine d’années, ayant travaillé successivement pour Citibank N.A, Crédit Agricole Indosuez, Bank of Kenya et East African Development Bank? où il agissait en tant que Head of Business. Il détient un Bachelor of Commerce de la Kenyatta University et un MBA (Finance) de l’Université de Nairobi.
« Avec le rachat de la Fidelity Commercial Bank, la SBM affirme sa position en tant qu’un des leaders dans le secteur bancaire. L’expansion de nos activités sur le marché kényan n’est qu’un début dans le déploiement du plan stratégique de notre groupe. On ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Nous avons un plan plus approfondi en ce qui concerne notre développement africain, plus précisément dans la région de l’Afrique de l’Est. Expansion, développement, diversification et accroissement de nos revenus sur le marché africain sont les objectifs visés. Le niveau élevé de notre capital augmente notre potentiel en termes de positionnement parmi l’élite bancaire africaine », fait ressortir Kee Chong Li Kwong Wing.
La direction de la SBM Holdings Ltd pense pouvoir donner un coup de pouce aux activités de la FCB afin que celle-ci puisse augmenter sa part de marché, qui se situe actuellement à moins d’un pourcent. Elle va s’appuyer sur un nouveau conseil d’administration pour sa filiale kényane. Celui-ci comprend un ancien chef juge ainsi que l’ex-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Kenya. Notons que la SBM Bank (Kenya) Ltd maintiendra son réseau de succursales, soit six à Nairobi et quatre à Mombasa. Le personnel de la banque restera en poste.