Le bilan de la série d’explosions qui a frappé dimanche trois églises et trois hôtels de luxe du Sri Lanka s’est alourdi à 156 morts, dont 35 étrangers, a annoncé une source policière à l’AFP.

« Il y a beaucoup de personnes blessées dont certaines dans un état critique », a déclaré cette source qui a requis l’anonymat, ajoutant que 254 personnes avaient été admises à l’hôpital à Colombo et que 60 blessés avaient été recensés dans deux attaques hors de la capitale.

Selon cette source, au moins 64 personnes ont péri à Colombo, où trois hôtels haut de gamme et une église ont été frappés.

À Negombo, au nord de la capitale, 67 personnes ont trouvé dans la mort dans une église et 25 autres dans une autre église à Batticaloa, dans l’est de l’île.

Les catholiques sri-lankais, à l’instar de ceux du reste du monde, se rendaient dimanche à l’église pour la messe de Pâques, l’un des temps forts de l’année religieuse chrétienne. Toutes les célébrations de Pâques ont été annulées dans le pays, a annoncé l’archevêché.

Huitième explosion au Sri Lanka, dans la capitale Colombo (police)

Une huitième explosion s’est produite en début d’après-midi dimanche au Sri Lanka, touché par une vague d’attentats qui a fait au moins 158 morts, a annoncé la police à Colombo.

L’explosion est survenue dans un lieu non-précisé d’Orugodawatta, une banlieue du nord de Colombo, ont indiqué les autorités. Des églises et hôtels ont été frappés dimanche à Colombo et dans deux autres villes de l’île touristique d’Asie du Sud.