Nous citerons d’abord cet extrait du premier livre 3D 200 ans de courses hippiques à Maurice qui célèbre le Bicentenaire du Mauritius Turf Club 1812-2012 et fait la part belle aux chevaux et aux courses hippiques qui ont « ont un passé culturel riche et profondément ancré dans l’inconscient collectif et les moeurs de la Cité…« (J. B Urbini (collectionneur) et Emmanuel Richon (conservateur du Blue Penny Museum). C’est cette focalisation simple et directe sur les chevaux et leur impact sur l’imaginaire que l’on trouve dans les travaux des membres du groupe stART. Les huit artistes disent d’emblée que c’est le Bicentenaire du Mauritius Turf Club qui a fonctionné comme détonateur d’idées. L’exposition qui se tient au Caudan Waterfront jusqu’au 31 juillet 2012 donne à voir des peintures et des dessins aux très vives clartés. L’image du cheval sous tous ses aspects fait naître le travail artistique, provoque l’espace et enflamme les formes. Le corps s’explose, animalisé, fulgurant. Les travaux de ces débutants fonctionne à deux vitesses : le déferlement instinctif des formes animalières et l’émotion qui dure. Le fantasme est à son comble dans l’approche du motif choisi. Les repères disparaissent. Les espaces provoquent l’extase visuelle. Formes animalières, organes, univers : l’expo tord le cou avec des images qui échappent aux normes.