Bien qu’ayant augmenté en valeur, les exportations mauriciennes vers l’Afrique ont, en pourcentage des exportations totales du pays, accusé une baisse au cours du premier semestre 2014 comparativement au niveau enregistré pour la même période de 2013.
Selon Statistics Mauritius, les exportations mauriciennes vers le continent africain se sont élevées à Rs 7,3 milliards sur la période janvier-juin 2014 par rapport à Rs 7,1 milliards pour les premiers six mois de l’année dernière. En pourcentage des exportations totales, la part de l’Afrique représentait 19,2 % pour le premier semestre 2014 contre 20,8 % pour la période correspondante de 2013. Les faits marquants concernant la performance des marchés sont que les exportations vers Madagascar ont progressé de Rs 2,1 milliards à Rs 2,6 milliards, surpassant ainsi l’Afrique du Sud qui, elle, a acheté moins de produits de Maurice (valeur en repli : de Rs 2,8 milliards à Rs 2,5 milliards). D’autres îles de la sous-région ont également importé plus de Maurice : La Réunion (de Rs 874 millions à Rs 963 millions), les Comores (de Rs 64 millions à Rs 70 millions) et Mayotte (de Rs 120 millions à Rs 405 millions). Quant aux exportations en direction des Seychelles, elles n’ont presque pas évolué, tournant autour de Rs 408 millions.
S’agissant des importations mauriciennes de l’Afrique, elles ont accusé une baisse pour le premier semestre 2014, se chiffrant à environ Rs 8,2 milliards, soit Rs 10,5 % des importations totales du pays. Pour la même période de 2013, Maurice avait importé pour Rs 8,5 milliards du continent africain, soit 11,2 % de la facture totale. L’analyse comparative des données par pays indique que les importations de l’Afrique du Sud, premier fournisseur régional, ont légèrement augmenté, passant de Rs 4,9 milliards à Rs 5 milliards. Cela a été aussi le cas pour Madagascar (de Rs 304 millions à Rs 543 millions), le Kenya (de Rs 665 millions à Rs 675 millions) et le Maroc (de Rs 83 millions à Rs 120 millions), entre autres. En revanche, les achats des Seychelles (de Rs 720 millions à Rs 260 millions), du Mozambique (de Rs 258 millions à Rs 194 millions), du Zimbabwe (de Rs 126 millions à Rs 6 millions) et de la Zambie (de Rs 131 millions à Rs 101 millions) ont baissé.
Selon Statistics Mauritius, Maurice entretenait une balance commerciale favorable avec les pays membres du COMESA pour le premier semestre 2014 (exportations : Rs 3,3 milliards ; importations : Rs 2,2 milliards). Avec le bloc de la SADC, les échanges commerciaux étaient déficitaires (exportations : Rs 5,7 milliards ; importations : Rs 6,5 milliards).
Par ailleurs, dans le dernier bulletin mensuel d’Enterprise Mauritius, l’agence de promotion des exportations mauriciennes, le Chief Executive Officer (CEO), Dev Chamroo annonce que des missions promotionnelles vers cinq pays africains, Kenya, Mozambique, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe, ont été programmées d’ici la fin de l’année. Il rappelle que l’année dernière, la part de l’Afrique dans les exportations domestiques totales représentait 17 % et qu’il y a aujourd’hui plus de 230 petites et moyennes entreprises manufacturières mauriciennes qui expédient une grande variété de produits vers ce continent.
Dans le même bulletin, s’exprimant sur la stratégie africaine de Maurice, le président d’Enterprise Mauritius, Amédée Darga, relève que le marché africain représente un « good opportunity to grow our exports », considérant que les blocs du COMESA et de la SADC offrent à Maurice l’opportunité d’un accès préférentiel pour ses produits visant un grand marché de plus de 400 millions de consommateurs. « Mauritian goods are gaining grounds in many African countries », estime Amédée Darga. Il considère que les PME de Maurice ne peuvent s’épanouir que si elles prennent avantage des opportunités offertes par l’Afrique.