Après la Chine et la France, c’est au tour de l’Inde d’être mise en exergue par la Mauritius Post à travers une exposition philatélique. Inauguré au centre Swami Vivekananda à Pailles le 15 août à l’occasion de la célébration de l’indépendance de la Grande péninsule, l’événement a été transféré au Musée de la Poste à Port-Louis. Il s’inscrit dans le cadre des activités marquant les 240 ans de l’existence des services postaux à Maurice.
Le public pourra visiter jusqu’à la fin du mois l’exposition philatélique provenant de la collection du Musée de la Poste et de Soorooj Ramdewor. L’occasion d’entreprendre un voyage dans l’histoire de la Grande péninsule. Ce sera sans nul doute le moment tout indiqué pour apprécier des émissions originales comme le timbre-poste commémoratif imprimé sur du tissu, le Khadi, dans le cadre de l’exposition philatélique internationale Indipex tenue le 12 février 2011 à New Delhi. L’on peut y voir l’effigie de Gandhi de même que l’image de la roue utilisée pour tisser le khadi. Il s’agit d’un tissu fait main souvent de coton mais qui peut aussi être de soie ou de laine.
Le coton est par ailleurs la seule matière autorisée pour le drapeau indien. C’est le Mahatma Gandhi qui l’a popularisé à travers l’Inde, allant jusqu’à le surnommer « The thread of life ».
Sur le plan politique, le khadi était une arme pour défier l’exploitation économique des Indiens. En boycottant les produits étrangers, ce tissu et la roue utilisée pour le tisser, le Charkha, étaient devenus le symbole du patriotisme, de l’indépendance et de la fierté du peuple. L’émission de ce timbre-poste est ainsi un hommage rendu à Mahatma Gandhi et à tous ceux ayant lutté pour la liberté de l’Inde.
Le début de l’exposition est dominé par cette thématique, avec toute une série sur Gandhi et sa longue marche. Quelques noms connus ou moins connus des Mauriciens ayant contribué à la lutte : Master Tara Singh (1885-1967), le Dr Kailas Nath Katju (1887-1968), Baba Kharak Singh (1868-1963) ou encore Jawaharlal Nehru (1889-1964). L’épisode de 1857, première lutte pour l’indépendance de la Grande péninsule, est aussi marquée par un magnifique bloc de deux timbres-poste présentant des guerriers sur leurs chevaux contre l’armée coloniale.
Autre émission originale : la série de la Flore avec des timbres parfumés à la rose, au jasmin ou au bois de santal. En outre, la faune indienne occupe une place intéressante dans l’exposition. Le Mauricien habitué à entendre parler de l’Aldabra géant se sentira certainement familier au feuillet présentant la tortue. Son originalité demeure dans la forme géométrique de chaque timbre-poste, qui est hexagonale. Rencontre aussi avec le dauphin du fleuve du Gange, le Butanding qui est en danger de disparition.
Qui parle de l’Inde ne peut omettre son histoire culturelle et architecturale. Toutes une série de timbres et un miniature shield rendent hommage à Rabindranath Tagore, prix Nobel de littérature en 1913. Une manifestation qui s’inscrit dans le cadre des 150 ans du poète l’année dernière. Les grands noms du cinéma indien – Nutan, Leela Naidu, Meena Kumari… – y trouvent une place de choix. L’on notera aussi la reconnaissance de l’apport du prêtre catholique Don Bosco en Inde, 100 ans plus tard.
Le visiteur pourra revivre certains souvenirs ou connaître les monuments qui ont marqué ce pays et ont été classés patrimoine mondial de l’humanité. Le Taj Mahal y figure en premier plan, le Fort Rouge, le Gate of India se trouvant à New Delhi, le Rashtrapati Bhavan, le Purana Qila… S’ajoutant à la liste des beautés indiennes, celles des montagnes du Himalaya, les immenses ponts…
L’Inde réputée pour être une puissance mondiale accorde une place de choix à son armée. D’ailleurs, elle a son propre service d’émission de timbres-poste, le The army postal service. Pour l’occasion, le visiteur pourra avoir un bref aperçu de l’armée indienne avec la création de ses différentes unités.
Pour graver les moments forts de l’histoire sportive en Inde, le visiteur peut admirer le miniature shield avec des timbres pour les Jeux du Commonwealth l’année dernière. Les émissions conjointes entre l’Inde et un autre pays représentent une des richesses de la collection mixte présentée. L’on peut ainsi lire la relation diplomatique de l’Inde avec le Mexique, la Chine ou encore l’Afrique.
L’exposition est ouverte du lundi au vendredi de 9 h 30 à 16 h 30, le samedi et les jours fériés de 9 h 30 à 15 h 30. L’entrée est gratuite.