C’est une technique qui a connu ses heures de gloire avant l’arrivée de Photoshop et autres logiciels qui, en deux clics, trois mouvements, permettent aujourd’hui à tout quidam de réussir des prouesses. Elle consiste à rajouter de la couleur à des photos en noir et blanc à l’aide de pinceaux ou de feutres. Généralement, seuls quelques éléments de l’image sont coloriés. L’effet blanc, noir et couleur était bluffant, la technique n’étant connue que des initiés. En photographie, cette approche tenait davantage de l’art, même si certains s’étaient spécialisés dans le domaine, en ces temps où la photo couleur était inaccessible.
Il flotte comme un air de nostalgie dans l’exposition que propose le Cercle des Artistes Photographes jusqu’au 4 mai au Dias Pier du Caudan Waterfront. Coup de Pinceau est une occasion de retrouver cette technique désormais obsolète, à moins que l’on ait gardé l’oeil artistique. Les coups de pinceau ou de feutre donnés sur les photos tirées en blanc et noir sont visibles, et parfois même bruts. Fort heureusement, car sinon les exposants auraient donné dans ce “trop parfait” que l’on peut obtenir grâce à l’informatique.
Treize exposants se sont lancés dans l’expérience à travers différentes scènes immortalisées devant des paysages connus ou en bord de mer. Les couleurs choisies sont souvent primaires. Elles sont utilisées pour démarquer des éléments de l’image et l’effet optique rendu est agréable à l’oeil. Quelques exposants devraient pratiquer davantage, mais ils sont nombreux à démontrer un réel talent lorsque le photographe se transforme en peintre.