Après avoir enchaîné les succès pendant dix ans, elle ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. La Poh Chang Academy of Arts-Rajamangala, Thaïlande, veut multiplier ses activités avec une nouvelle formule, pour devenir un salon d’art contemporain, point de convergence entre des artistes internationaux. Si elle a affiché une belle santé en janvier 2015, elle prépare une extension off Academie. Forte et légitime en Thaïlande, l’atelier et exposition annuelle (International Visual Arts Workshop and Exhibition, Bangkok, Thailand) a mis du temps à déployer une manifestation qui rassemble aujourd’hui des participants de plus de vingt pays en faisant honneur à Maurice et La Réunion dans l’océan Indien. Les artistes mauriciens sélectionnés sont Said Aniff Hossanee et Isstiac Gooljar (membres du Footbridge Group). Marché de l’art en Thaïlande, cette manifestation bénéficie d’un réseau très structuré de galeries, collectionneurs, etc. Elle a ouvert une multitude de fenêtres et de mondes hétéroclites en exposant des oeuvres captivantes. Le Directeur de l’académie, M. Mongkol Chaiwong et Asst. Prof. Siwa Wasuntarapiwat de l’Université et M. Monkol Chaiwong (le Directeur de Poh Chang Academy of Arts) ont en présence du ministre de la Culture, M.Vira Rojpojchanarat, fait ressortir ce partage culturel lors du lancement des activités. Il a parlé « d’émotion, de sensibilité et d’interaction entre les artistes de différentes régions regroupés dans ce milieu artistique… » Après une sélection d’artistes, l’idée était de les faire travailler en atelier pendant deux jours avec des échanges entre artistes et étudiants de l’académie. Les artistes sélectionnés ont été invités à parler de création artistique, de technique, d’identité. Toutes les oeuvres réalisées sur place sont exposées dans la galerie de l’académie.