Si Dean Yeadon est connu dans le secteur de l’immobilier avec la société 2Tribes, il se dévoile cette fois-ci en tant que photographe, notamment à travers ses travaux sur Rodrigues et Madagascar. L’exposition qui a été inaugurée hier soir dans les locaux de sa société, au Grand Bay Business Quarter, donne également lieu au lancement d’une nouvelle structure dans le secteur associatif 2 Futures qui vise en premier lieu à faire circuler l’information sur les activités associatives du nord de Maurice.
Formé au journalisme et à la photographie, le Sud-Africain Dean Yeadon oeuvre pourtant dans le secteur de l’immobilier à Maurice où il a créé la société 2Tribes à cette fin. Vivant ici depuis 2008, ce bourlingueur a auparavant travaillé en Israël, en Australie et au Zanzibar. Ayant déjà réalisé un livre sur Rodrigues, il s’apprête à en publier un autre sur Madagascar. Les photographies qu’il expose jusqu’au 29 juin au Grand Bay Business Quarter font en quelque sorte la somme des deux ouvrages, mais en grand format et accrochées aux cimaises du centre, ce qui impose une autre lecture de ses images et de leurs qualités intrinsèques.
Cette exposition présente la particularité de soutenir l’école de Port-Sud-Est puisque les bénéfices des ventes des tirages seront intégralement reversés à l’établissement rodriguais. Elle sera aussi voyageuse, allant porter le témoignage du photographe à Rodrigues, puis ensuite à Johannesburg, à Paris et même à Saint-Pétersbourg d’ici à la fin de l’année. S’ils souhaitent vendre ces images, les organisateurs attendent aussi le public des écoles et des familles de la région, misant sur les vertus communicatives de la photographie en tant que document témoin sur la vie dans nos voisines.
Le vernissage a aussi donné lieu à la présentation du projet 2 Futures, structure créée par Dean Yeadon en collaboration avec Caritas Île Maurice pour centraliser et disséminer les informations sur le tissu associatif de la région du nord de l’île. Installée dans les mêmes locaux que 2 Futures, 2Tribes offrira un espace d’informations sur les activités des ONG installées dans cette région afin d’aider les entreprises et les donateurs individuels à définir et orienter leurs actions de solidarité. La création d’un drop-in centre est également envisagée dans un second temps, dès qu’une permanence pourra être mise en place, afin de renseigner ceux qui ont besoin d’une aide. Il s’agit pour l’heure à la fois d’augmenter la visibilité des associations du Nord et de les mettre en lien avec les donateurs les plus appropriés.