Passé les artistes incontournables de la scène locale, rendez-vous à partir du 1er novembre 2014 au Paradieso Café, Old Moka Road, Saint-Jean pour découvrir des talents qui s`affirment depuis bientôt 6 ans au sein d’un groupe de femmes artistes réunies au Studio Four à Beau-Bassin. Elles sont: Yasmeen Dawood (prof d’art), Martina Lee, Marlène Lo, Sharly Souche et Dagmar Vencatachellem. Cette dernière continue d’apprendre à peindre tout en assumant la gestion du Paridieso (un café-salon de thé) transformé en « ladies gallery » le temps d`une deuxième expo pour les étudiantes de Yasmeen Dawood. Ni femmes au foyer, ni peintres du dimanche, la peinture est leur passion comme on peut le constater dans leurs toiles qui débordent d’un imaginaire singulier. Les cinq femmes exposent des oeuvres scintillantes, arborant des formes modelées dans divers matériaux. Une vingtaine de toiles (mixed media), acryliques, pastels, travaux sur papier qui expriment un ressenti. Ces artistes-là ont acquis une certaine liberté de créer auprès de leur professeur Yasmeen Dawood qui a voulu rassembler et soutenir des femmes de différents horizons. L’Orient et l’Occident se côtoient dans leurs inspirations. Prises dans la nature, le collage, les symboles, leurs travaux piègent notre regard sous l’effet des variations chromatiques, de lignes entrelacées, de motifs explorés en reliefs. Au mur d’un espace improvisé in situ dans les jardins du Paradieso, des oeuvres décontractées à l’image de ces femmes rencontrées. Un in-situ magique que les cinq artistes débutantes investissent en harmonie avec la nature, ce qui autorise de poétiques dialogues entre leurs préoccupations personnelles et l’art. Au gré des allées bien taillées du café convivial ouvert depuis juin, le public pourra découvrir à la fois un espace de détente et voir les tableaux exposés. Ces femmes issues d’un milieu artistique (design, coiffure, gastronomie) veulent sortir des sentiers balisés et affronter les difficultés inhérentes à la fabrication d’un tableau : impermanence, hasard, instabilité. Artistes talentueuses, elles ont su créer en quelques années un étonnant univers, un style — des toiles relevant de la figuration narrative, de la figuration de l’imaginaire. Tout est bel et bien léché pour captiver l’oeil du regardeur. Un travail très poétique, onirique, de nombreux détails, des signes. Le travail de Yasmeen est en prise avec le monde. Martina s’inspire de la nature alors que Dagmar intègre les symboles de sa quête spirituelle dans ses travaux. Au visiteur de se dé-brouiller dans les pistes de ces « Ladies gallery. »
Le Paradieso, un espace détente, des thés sélectionnés ainsi que le café, de délicieuses crêpes, etc. Contact : 454 1136. Old Moka Rd , Saint-Jean.