Le Casela a accueilli hier soir le Premier ministre pour la pose de la première pierre de son projet de développement sur trois phases qui nécessitera un investissement total de Rs 1 milliard. « Je félicite Médine pour sa vision, devait déclarer Navin Ramgoolam. Ce projet s’inscrit dans la ligne directe du développement éco-touristique de Maurice pour renforcer sa situation sur la carte mondiale. » Ce nouveau projet du groupe Médine vise à faire du Casela un complexe de découvertes et d’apprentissage, réunissant une variété d’activités récréatives et ludiques, destinées tant aux Mauriciens qu’aux touristes. L’objectif des promoteurs étant de faire du Casela LA référence en termes de parc de loisirs dans notre région.
Un Safari Kingdom qui comprendra du Quad, du Safari-Photos, d’un Espace dédié aux félins, éléphants, crocodiles et propice aux safaris et des interactions avec les girafes ; un Nature Kingdom avec Parc d’oiseaux, Canopy Park, animal show ; un Mountain Kingdom où on aura droit à du Canyoning, du Via Ferrata, des tyroliennes, de l’ascension en ballon et du mountain crossing ; un River Kingdom avec des Wave pools, des toboggans aquatiques (enfants et adultes), un lagon ainsi qu’une rivière artificielle ; et un Discovery Centre comprenant un cinéma en 5D, la découverte des sciences naturelles et de l’histoire de Maurice au travers de cartes géantes 3D. C’est dans ces grandes lignes que se décline le projet de réaménagement du Casela par le groupe Médine. Les principaux responsables du groupe, nommément René Leclézio, Dany Giraud, CEO, et Thierry Sauzier, Managing Director de Medine Properties, ont présenté leur projet en présence d’une assistance composée de partenaires des secteurs public et privé hier soir au Casela. Le Premier ministre a procédé à la pose de la première pierre de cette nouvelle phase de développement du parc à loisirs destiné à en faire « LA référence dans la région en la matière », ainsi que le souhaitent les promoteurs.
« Depuis son ouverture, en 1979, comme un parc d’oiseaux et de mammifères, à ce jour, avec ce nouveau projet et avec la diversification de leur offre qui a vu la venue des lions, des zèbres et des guépards, devait relever, d’emblée Navin Ramgoolam, dans son discours, le groupe Médine a prouvé qu’il avait de la vision et le désir d’investir dans l’économie du pays. Je peux, d’ores et déjà, avancer que sans nul doute, ce projet aura un succès retentissant ! Car il va aider à faire de Maurice une destination encore plus excitante et ainsi nous renforcer sur la carte mondiale. »
Il va de source, devait poursuivre le PM, que « Mauritius is not the only beautiful in town ! » Et de citer l’exemple de Dubaï « où ils construisent des îles artificielles. Or, nous, nous avons déjà tout cela, donné par la nature. Mais il ne faut pas s’endormir sur ses lauriers. Le cliché « Sea, sand and beautiful people », entre autres, pour lesquels Maurice est cité dans le monde entier, ne suffisent pas. »
Pour Navin Ramgoolam, « si nous voulons être compétitifs et rester dans la course à l’échelle mondiale, il nous faut développer notre éco-tourisme. Et ce projet du groupe Médine pour le parc de Casela en fait partie ! »
Le Premier ministre a également « salué les interventions de René Leclézio et Dany Giraud qui ont, à juste titre, fait ressortir qu’un taux de croissance de 3 % est loin d’être suffisant. » Dans leurs allocutions, René Leclézio, Dany Giraud et Thierry Sauzier devaient, tour à tour, faire l’historique de Casela, évoquer sa grande popularité tant auprès les touristes que les Mauriciens et évoquer le nouveau projet destiné à transformer le parc de loisirs en une référence régionale dans la matière.
Plusieurs personnalités étaient présentes à la fonction, dont les ministres Abu Kasenally et Hervé Aimé, le leader de l’opposition par intérim, Alan Ganoo, ainsi que Maya Hanoomanjee, députés de la région.