Vu l’urgence et l’importance de ce dossier dans le cadre de l’enquête sur la Navin’s Coffers Saga, les autorités ont pris la décision de dépêcher en Italie l’Attorney General Ravi Yerrigadoo en Italie, pour la séance du jour devant la Cour d’Appel de Bologne quant à l’extradition de Nandanee Soornack. C’est ce qu’a appris Le Mauricien de sources autorisées en cette fin de semaine. L’ancienne partenaire d’affaires de Rakesh Gooljaury et celle qui se présente comme la mère de la fille de l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, doit être devant cette instance judiciaire aujourd’hui.
Les milieux autorisés indiquent que le déplacement de l’Attorney General en Italie a un double objectif même si la demande de rapatriement forcé de Madam Ou Konné Ki Mwa sera présentée par le Procureur de la République d’Italie en Bologne. Ravi Yerrigadoo sera appelé formellement à soutenir les raisons officielles pour justifier la déportation de Nandanee Soornack d’Italie, principalement le scandale des commissions de Rs 100 millions versées sous les contrats alloués par la Mauritius Duty Free Paradise Ltd à Dufry, de Suisse. Il s’appuiera également sur les autres délits, notamment de blanchiment de fonds avec l’acquisition du domaine des Maingard à Floréal pour convaincre le Full Bench de la Cour d’Appel de Bologne.
Un autre volet crucial de la mission Yerrigadoo en Italie ces jours-ci est de présenter en personne devant le tribunal de Bologne les garanties que Maurice est un État de Droit avec la protection des droits fondamentaux des individus. Il compte réfuter également les allégations selon lesquelles si jamais Nandanee Soornack est extradée à Maurice, elle sera gardée en « solitary confinement » et que sa benjamine de six ans subira les pires supplices entre les mains des autorités.