Ezra Jhuboo, député travailliste, estime que le Budget 2017-2018 « est loin de proposer des solutions pour résoudre les problèmes urgents du pays », notamment au niveau de l’investissement, du secteur du Global Business, des exportations, du tourisme et de la lutte contre le gaspillage.
Le député travailliste a d’emblée soutenu que la réduction du fret aérien pour certains produits fabriqués par le secteur manufacturier ne réglera pas les problèmes de ces fabricants vu que la plupart des livraisons se font par voie maritime. Concernant la réduction (de 15 % à 3 %) du taux d’imposition des profits réalisés à l’exportation, Ezra Jhuboo se dit sceptique. « Il faut que les entreprises concernées, petites ou moyennes, fassent des profits. Ce sont les grosses boîtes qui parviennent à faire des bénéfices. Selon moi, cette mesure n’aura pas d’impact sur la compétitivité de notre secteur d’exportation ».
Ezra Jhuboo estime que les investissements « sont insuffisants » pour stimuler une croissance économique supérieure et la création d’emplois. Il regrette que le budget n’ait pas pris en compte les observations faites lors des récentes Assises du Tourisme. « Le problème d’abandon des terres par les agriculteurs reste entier, l’économie bleue n’a pas reçu l’attention voulue du Grand argentier et le budget ne met pas d’accent sur le programme de réformes en vue de lutter contre le gaspillage de fonds publics », soutient-il.