Les délégués mauriciens au 16e congrès mondial de la Fédération des sourds, qui se tient aujourd’hui et ce jusqu’au 24 juillet à Durban, ont reçu leurs billets d’avion vendredi des mains de la ministre de la Sécurité sociale Leela Devi Dookun-Luchoomun à une conférence de presse à la Training Unit à Port-Louis.
Composée de 14 personnes, la délégation mauricienne est dirigée par le professeur Vinesh Hookoomsing, président du comité sur la langue des signes mauricienne. Était aussi présent à cette conférence de presse, I.C Vosloo, chargé d’affaires au haut-commissariat d’Afrique du Sud.
Le congrès, a indiqué la ministre de la Sécurité sociale, abordera les thèmes liés à la Convention des droits des personnes handicapées. « Il s’agit de l’accès sans discrimination à l’éducation, de la reconnaissance de la langue des signes, des différents mouvements de la politique de langue des signes, de l’“empowerment” social et économique des sourds et des services aux personnes âgées sourdes », a souligné Leela Devi Dookun-Luchoomun. Et d’ajouter : « Ce comité a déjà fait un énorme travail puisqu’un dictionnaire de la langue des signes mauricienne a été publié. Ce qui a permis une harmonisation des langues des signes utilisées jusqu’ici par différentes associations. »
La ministre a aussi déclaré que les procédures de vote pour les élections ont été rendues accessibles aux sourds. Elles sont expliquées en langue des signes mauricienne à la télévision. Ce qui est déjà le cas pour les mesures de sécurité à bord des vols d’Air Mauritius. « D’autres progrès significatifs ont aussi été réalisés dans d’autres secteurs. Ainsi pour la première fois la franchise Kentucky Fried Chicken (KFC) s’est-elle engagée à former ses employés à la langue des signes. Le but est de permettre aux recrues sourdes d’évoluer dans un environnement de travail plus propice. »