La Fédération mauricienne de Basket-Ball (FMBB) est de ces fédérations pour qui les conflits internes sont choses courantes. On pensait que les choses avaient changé, voire que les mentalités avaient évolué avec le temps. Malheureusement, chassez le naturel et il revient au galop. C’est ce qu’on a vu, cette année, après pourtant un semblant d’accalmie depuis l’arrivée de la nouvelle équipe à la tête de cette fédération, en 2008, et la désignation de Didier Moutou comme président. On pensait alors que le basket-ball allait pouvoir enfin décoller et se faire, petit à petit, une place dans la région océan Indien.
Il n’empêche que cette situation était trop belle pour être vraie, puisqu’à peine trois ans plus tard, les choses ont pris une tout autre tournure, voire un virage qui caractérise beaucoup plus une discipline habituée à ces petites querelles qui font beaucoup plus de tort que de bien au basket-ball. Et là, seules ces personnes qui se disent « amoureuse » de cette discipline peuvent faire une réelle autopsie de cette situation qu’on qualifiera, sans conteste, de malsaine.
Pourtant, des progrès notables ont été constatés au niveau des deux sélections qui ont participé aux derniers Jeux des Iles de l’océan Indien, aux Seychelles. La sélection nationale féminine a même décroché le bronze et ce, après avoir battu, par deux fois, le pays hôte ! La sélection masculine a, elle, réalisé de bonnes performances face à des équipes comme La Réunion. Dans les deux cas, Maurice n’a pas été battue par des écarts de 50 points à monter comme c’était le cas dans le passé. Et pourtant, certains n’ont pas apprécié ! Car pour eux, ‘Maurice aurait pu mieux faire, dans les deux cas, si leurs choix de joueurs ou d’entraîneur imposés avaient été mis en pratique par le président Didier Moutou’ !
Du reste, ce dernier a dû céder sa place à Dominique Marisson, laquelle a, par la suite, rencontré des problèmes pour réunir son comité, faute de quorum. Il nous revient toutefois que cette question a été réglée, afin de permettre à la fédération de recommencer à fonctionner. Avec ces difficultés qui font un tort énorme au basket-ball, c’est en toute logique que nous avons estimé que la FMBB méritait amplement de perdre un demi-point et ainsi elle demeure  à cette 14ème place dans ce classement des fédérations de Week-End. Nous aurions certainement souhaité que la nouvelle direction soit capable de faire avancer le basket-ball, mais à notre humble avis, c’est peine perdue. Car les problèmes ne datent pas d’hier, mais bien des décennies !!!