La Fédération mauricienne de Cyclisme (FMC) se retrouve comme l’an dernier sixième du Hit–Parade des fédérations mais avec un point de moins. La raison est que 2011 a été marquée par mal de secousses au sein de son comité directeur. Au fait, la FMC n’a que les résultats enregistrés par ses licenciés pour se maintenir à flot car pour le reste, il n’y a pas grand-chose de positif à signaler.
En ce qu’il s’agit, il n’y a pas à dire, les cyclistes ont largement tenu la gageure. Aurélie Halbwachs a une nouvelle fois fait montre de ses qualités sur le plan continental. Aux Jeux d’Afrique au Mozambique en septembre, elle a décroché une médaille d’argent au contre-la-montre individuel et une de bronze dans la course en ligne avant de remporter deux médailles de bronze aux Championnats d’Afrique en Erythrée en novembre. La sélection masculine a aussi été irréprochable. Aux Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) aux Seychelles, Yannick Lincoln a décroché l’or au CLM individuel et au CLM par équipes aux côtés de ses compères, Mike Chong Chin, Pascal Ladaub et Yolain Calypso. Aux Jeux d’Afrique, le quatuor composé de Lincoln, Ladaub, Calypso et Hugo Caëtane sont montés sur la deuxième marche du podium du CLM par équipe. Puis, au Tour de Maurice fin août, Chong Chin, Calypso, Ladaub et Caetane ont aidé Lincoln à inscrire son nom au palmarès pour la troisième fois.
Mais malheureusement, l’ambiance au sein du comité directeur aura été exécrable, surtout avant les JIOI. La décision du duo d’entraîneurs nationaux, José Achille/Mathieu Calypso d’écarter Lincoln de l’équipe du CLM avait soulevé un tollé et le ministre Devanand Ritoo avait même dû jouer au médiateur pour que le calme revienne. Puis, au moment de constituer la sélection qui devait se rendre en France en stage, la fièvre monta de nouveau du fait que Mathieu Le Blanc fut placé comme sixième homme au profit de Yolain Calypso. Cette décision des techniciens provoqua la démission de Christophe Gérard du comité directeur. De plus, Michael Khedoo qui figurait parmi les présélectionnés monta au créneau pour contester sa mise à l’écart de la sélection.
Le conservatisme a la peau dure au sein de la FMC et cette année encore, il n’y a rien eu de concret de fait au niveau de la détection et pour promouvoir le cyclisme féminin. Plus de moyens doivent aussi être accordés au Centre national de Formation.
La FMC s’est vu offrir par l’Etat, un terrain à Roches Brunes pour construire un vélodrome. Mais jusqu’ici, elle n’a pas encore fait savoir comment elle comptait s’y prendre pour réunir les fonds nécessaires pour faire de ce projet une réalité.
Voilà un dossier de plus sur lequel, le président Hervé Flore et son équipe seront attendus en 2012…