C’est l’une des très rares fédérations à oeuvrer avec très peu de moyen, mais qui arrivent toujours à tirer leur épingle du jeu. Cette année encore, la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) a fait parler d’elle surtout en terme de performances réalisées  sur le plan tant continental qu’international. Du reste, les dirigeants et les tireurs avaient, au départ même, établi des objectifs bien précis, qui étaient de rapporter trois médailles d’or aux Championnats d’Afrique de Libreville au Gabon, trois autres à la Coupe du monde en Hongrie et trois autres aux Championnats du monde en Macédoine.
Au final, les tireurs sont retournés au pays avec cinq médailles d’or, une d’argent et une de bronze, soit une performance que nous considérons, à notre niveau, nettement au-dessus de la moyenne pour une fédération dont le budget annuelle est de Rs 900 000. Il convient de souligner que Facson Perrine a décroché deux médailles d’or dans les deux premières compétitions et une de bronze aux Mondiaux, James Agathe deux or lors des deux premiers tournois, tandis que Fabrice Bauluck a obtenu l’or en Afrique et l’argent aux Mondiaux. Il a été contraint à faire l’impasse sur la Coupe du monde en raison d’un problème à l’oeil. Chapeau donc à ces tireurs, mais également à toute la communauté des tireurs, notamment ces nombreux jeunes qui n’arrêtent pas de progresser.
Chapeau également au très bon travail entrepris par l’entraîneur national, Judex Jeannot, et à toute son équipe et aussi à tous les entraîneurs régionaux qui font un travail de base remarquable. Cette petite équipe a su trouver les bons mots pour motiver les tireurs à donner le meilleur d’eux-mêmes. Un grand bravo aussi aux membres du comité directeur de cette fédération pour leur sérieux et leur détermination à toujours se battre contre l’incompréhension du ministère de la Jeunesse et des Sports à l’effet que cette discipline mérite beaucoup plus d’attention et de soutien financier comparativement à ces autres fédérations qui obtiennent des fortunes, mais qui au retour, sont incapables de réaliser des résultats concrets.
Grâce à leur solidarité et leur dévouement à faire progresser cette discipline, les membres de cette fédération sont parvenus à respecter leurs engagements envers les tireurs. D’ailleurs, ils sont parvenus à organiser des compétitions sur toute l’année à l’intention de leurs licenciés avec la collaboration de ses comités régionaux, mais aussi avec le soutien de quelques rares partenaires financiers. Notons aussi que la FMKBDA a fait preuve d’une bonne gestion au cours de cette saison 2011.