La Fédération mauricienne de Tir à l’Arc (FMTA) est secouée par une vague de démissions. En effet, depuis la semaine écoulée, celle-ci ne compte plus que quatre membres, soit le président Satyan Sumessur, le vice-président Raj Appalaswamy, Véronique d’Unienville et Jacky Tang.
Selon la loi cadre du sport mauricien, le Sports Act, le comité ne tient plus car il compte moins de 7 membres. On se dirige donc vers des élections pour mettre en place un nouveau comité directeur.
La FMTA avait déjà enregistré une démission en début d’année quand le secrétaire Thavin Soodoo était parti pour des raisons professionnelles. Trois autres membres ont quitté le navire récemment. Il s’agit de Frédérick Cornet qui avait remplacé Soodoo au poste de secrétaire au départ de celui-ci, de Karl Ng et de Pascal Lee. Selon nos informations, Cornet souffre de problèmes à l’épaule et a préféré prendre ses distances du tir à l’arc puisque son état de santé ne lui permet pas de s’adonner à cette discipline pour le moment.
Il nous revient que Satyan Sumessur a eu des rencontres avec les officiers du ministère de la Jeunesse et des Sports ces derniers jours pour discuter de la situation. Le président du comité de la FMTA a aussi été reçu par le ministre Devanand Ritoo au cours de la semaine écoulée, apprenons-nous.
Il se chuchote que Satyan Sumessur ne souhaite pas occuper de nouveau la présidence, mais qu’il serait prêt à aider à la mise en place d’un nouveau comité. On se rappelle qu’il avait assumé pour la première fois la présidence de la FMTA après les Jeux Olympiques de 2004 à Athènes, quand il fut appelé à remplacer Vicky Goomanee qui avait soumis sa démission. Puis, lors de l’assemblée générale élective de 2005, Sumessur entama son premier mandat complet à la présidence. Il passa la main par la suite mais revint aux affaires en février de l’année dernière. En effet, en décembre 2009, la fédération connut des secousses et plusieurs membres dont le président d’alors, Gilles Frédéric, quittèrent le comité.
Satyan Sumessur revint à la présidence pour aider le tir à l’arc à sortir de cette mauvaise passe. Mais un peu plus d’une année après, cette discipline se retrouve une nouvelle fois dans une situation compliquée.
Cela fait donc la deuxième fois en moins de deux ans que la FMTA se retrouve sans direction. C’est tout de même surprenant pour une « petite » fédération. Il semblerait aussi que les efforts consentis par Satyan Sumessur pour promouvoir la discipline ne soient pas appréciés de tous. Il devient également de plus en plus évident que sa façon de fonctionner ne plaît pas à certaines personnes. Avec la situation actuelle et les événements de ces deux dernières années, on se demande si cette fédération pourra retrouver une stabilité durable et fonctionner de manière à rendre le tir à l’arc vivant à Maurice. Il est dommage qu’on en arrive à de telles situations car encore une fois, ce sont les sportifs qui vont payer les pots cassés. Car qu’on se le dise, les archers mauriciens ne sont pas ridicules dans la région et même sur le plan africain et il aurait fallu tout faire pour les aider à progresser davantage. Il n’y a plus qu’à espérer que le bon sens prime et que tous ceux qui ont à coeur le bien du tir à l’arc et des archers se mettent autour d’une table pour régler leurs différends afin que tout recommence à aller dans le bon sens. Mais valeur du jour, cela semble loin d’être gagné !