La Fédération mauricienne de Triathlon (FMTri) conserve le même nombre de points qu’en 2010. En fait, aucune progression notable n’a été réalisée par cette discipline qui doit sa présence dans ce Hit Parade des fédérations surtout aux belles prestations de ses licenciés. Une fois encore, les bons résultats ont été nombreux en 2011. Et là on pense d’abord à Fabienne St Louis. La triathlète basée en France au sein du Lagardère Paris Racing a réalisé une saison pleine. Son titre africain chez les moins de 23 ans au Mozambique en juillet, sa quatrième victoire de suite au Triathlon de Paris au cours du même mois et sa médaille de bronze aux Jeux d’Afrique au Mozambique en septembre comptent parmi ses résultats les plus marquants. Matthieu Mamet a confirmé son statut de grand espoir de la discipline en décrochant la médaille d’argent chez les juniors aux championnats d’Afrique et en réalisant quelques bonnes performances aussi bien sur le plan local qu’à l’étranger, notamment en Australie et en France. On ne passera pas non plus sous silence la belle médaille d’argent décrochée par le prometteur Samuel Mariette dans la catégorie Youth aux championnats d’Afrique.
Mais malheureusement, les conflits entre la fédération et certains parents de triathlètes se sont poursuivis cette année encore. A croire que cela n’en finira jamais. De plus, le président, Désiré Charles s’est muré plus que jamais dans le silence, laissant le secrétaire-général, Alain St Louis, diriger les affaires de la FMTri en coulisses.
Autre point noir au niveau de la FMTri, le fait qu’il n’y ait toujours pas de Directeur Technique National (DTN). La fédération avait promis de trouver un successeur à Pascal Auger mais cela fait plus d’une année maintenant que le Français est parti et il n’a toujours pas été remplacé. La FMTri mise semble-t-il sur quelques coaches qui avaient été formés par Auger à l’époque mais force est de constater qu’ils n’ont pas l’expérience requise pour diriger les licenciés vers le haut niveau. C’est bien regrettable car au final, cela empêche la discipline de progresser comme il le faut. On ne cessera jamais de le dire : la FMTri est capable de beaucoup mieux !