Navin Ramgoolam a promis hier le soutien du gouvernement dans la construction de la Chinese Culture House à Baie-du-Tombeau. « J’espère que le centre accueillera le banquet de l’année prochaine », a dit le Premier ministre. Il a aussi annoncé que cette année sera marquée par la célébration du 40e anniversaire de la coopération entre Maurice et la Chine.
La Chinese Culture House aura pour but de promouvoir la culture chinoise. Un compte bancaire portant le n° 4081453 a ainsi été ouvert à la Barclays Bank à rue SSR à Port-Louis. Le bâtiment abritera le secrétariat du Word Chinese Secretariat, un musée et un centre de documentation.
Le Premier ministre a consacré une large partie de son discours à la hausse de prix de l’eau potable. Il a observé que 97 800 personnes seront exemptées de cette augmentation en raison de leur niveau de consommation. Navin Ramgoolam a expliqué que le prix de l’eau est passé de Rs 4.50 à Rs 6 le mètre cube. Ce qui équivaut, selon lui, à 0,6 sous le litre soit moins d’un sou le litre.
Le chef du gouvernement a par ailleurs fait état de Singapour où l’eau est importée de la Malaisie. C’est maintenant que le gouvernement singapourien projette de construire une unité pour le dessalement de l’eau de mer afin d’être moins dépendant de la Malaisie, a ajouté Navin Ramgoolam. Il a aussi parlé des travaux d’infrastructure visant à alimenter Mare-aux-Vacoas.
Le Premier ministre a évoqué la conjoncture économique au plan international, indiquant que la situation dans la zone euro affectera inévitablement Maurice. Selon Navin Ramgoolam, les secteurs les plus affectés seront le textile et le tourisme. Les exportations des produits textiles vers l’Europe accuseront « une baisse ». En ce sens, il a mentionné une récente visite du ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, en Turquie. Il a annoncé la visite prochaine d’un ministre turque à la tête d’une délégation d’une centaine d’hommes d’affaires, qui exploreront la possibilité d’investir dans le pays.
Le Premier ministre a aussi souligné que la liaison Maurice-Shanghai est déjà insuffisante. Il a fait comprendre qu’il n’est pas opposé à l’idée d’une concurrence sur ce trajet afin d’attirer plus de touristes chinois. Navin Ramgoolam s’est aussi réjoui que Maurice célébrera cette année le 40e anniversaire de la coopération entre Maurice et la Chine.