Dans le cadre de la nouvelle année chinoise, deux événements, qui se sont tenus hier, ont rencontré un vif succès. Une cérémonie religieuse a eu lieu dans la matinée à la pagode Kwan Tee, à Les Salines, Port-Louis. Et dans la soirée, un show culturel mettant en scène la troupe Ningxia Art, venue spécialement de Chine pour la nouvelle année.
Dans le cadre de la célébration de la fête du Printemps, une cérémonie religieuse a eu lieu à la pagode Kwan Tee, à Les Salines, Port-Louis. La cérémonie a débuté à 9 h 30 par des prières et des offrandes. Une distribution de nourriture a ensuite été offerte à l’assistance. « Il est très important pour nous de prier pour que l’année soit bonne », a confié un père de famille présent à la cérémonie. Et pour ne rompre avec la tradition, une pétarade a suivi.
Dans la soirée, un gala, qui a débuté à 20 heures, a été organisé par le ministère des Arts et de la Culture et le centre culturel chinois au centre Swami Vivekananda à Pailles. La troupe Ningxia Art, venue de Chine à cette occasion, et les élèves du Centre culturel chinois de Maurice ont présenté un show de plus d’une heure avec des numéros les uns plus époustouflants que les autres.
À leur arrivée, les invités ont été accueillis par le groupe culturel chinois Attila exécutant une traditionnelle danse du lion.
Le ministre des Arts et de la Culture Mookhesswur Choonee, prenant la parole, a souligné l’importance de la fête du Printemps et des liens d’amitié entre la Chine et Maurice. Le ministre du Tourisme Michaël Sik Yuen a pour sa part affirmé qu’il était heureux de participer à cette fête. « Maurice est un pays où il fait bon vivre grâce à ses différentes cultures. Nous sommes un exemple pour les autres pays et nous devons être fiers de notre île. »
Après les discours protocolaires, c’est avec « The Red Lantern » que le spectacle a débuté. Cette performance de dix danseurs a mis en avant la fête des lanternes, qui sera bientôt célébrée. Puis, dans un numéro de Wushu, les invités ont eu un aperçu des enchaînements et des techniques de défense de cet art martial. Ensuite le Taiji Show, une performance du Centre culturel chinois de Maurice, a mis en scène 42 danseurs. Une danse sur la vie, proposée ensuite au public, a connu également un vif succès. La Hui Martial Art Dance a aussi été chaleureusement applaudie. Autre numéro fort apprécié : une acrobatie réalisée par quatre filles jonglant avec leurs pieds deux gros vases et deux tables. C’était sans doute le moment le plus impressionnant du spectacle. La danse du happy New Year a quant à elle été présentée par les petites filles du centre culturel chinois de Maurice.
Le professionnalisme de la troupe et le sérieux des numéros ont conquis bon nombre de spectateurs. Les costumes, aux couleurs vives, ont apporté beaucoup de charme dans la prestation des artistes.
Outre l’aspect traditionnel, un sega mauricien avec une touche chinoise, a été repris par la troupe. Le spectacle a pris fin sur une danse ayant pour thème « Love My China ».