La municipalité de Vacoas/Phoenix a accueilli la première série des festivités en marge du Nouvel An chinois le lundi 23 janvier sous le signe du Dragon. Bon nombre de Mauriciens d’origine chinoise s’y sont déplacés pour la réception dont le ministre du Tourisme Michaël Sik-Yuen était l’invité d’honneur.
C’est la municipalité de Vacoas/Phoenix qui a lancé le bal des festivités en donnant une réception à la communauté chinoise du pays. « Je suis très content de la réception. Il y a plus de 250 personnes. Pour moi, il est très important de promouvoir cette fête pour montrer que l’on soutient toutes les cultures », a indiqué le maire de Vacoas/Phoenix Nooranee Allybocus dans son discours.
Prenant la parole après le spectacle de « loulou chinois » et des pétards, Michaël Sik Yuen a confié que « nous avons de la chance de vivre dans un pays comme Maurice. Malgré la crise économique, nous avons encore les pieds sur terre. La culture est très importante, surtout à Maurice, où il en existe plusieurs. Il est important de garder la culture chinoise car de plus en plus les nouvelles générations oublient la langue chinoise et ses valeurs ». Il s’est par la suite confié au Mauricien en soutenant que « cette année notre objectif est de faire venir 30 000 touristes chinois à Maurice. Pour moi c’est un phénomène de mode. Les Chinois n’aiment pas vraiment le soleil et la mer, mais ils adorent prendre des photos. Nous avons beaucoup à leur offrir. De plus, nous avons dans l’idée de tenir la finale de Miss Chine à Maurice et de faire venir des couples chinois pour se marier ici afin de faire connaître notre destination. »
Après la cérémonie protocolaire, un musicien chinois, de passage à Maurice, a ouvert un spectacle musical en jouant des mélodies traditionnelles chinoises sur un instrument en bois. Ensuite c’est un orchestre qui a pris les rênes, incitant le public à la danse, dans le cadre de la fête du printemps, la plus importante du calendrier chinois. Une distribution de nourriture comprenant le célèbre gâteau la cire et des boissons entre autres a été faite à toute l’assistance.
Le Nouvel An chinois signifie le passage au premier jour du mois du calendrier chinois. C’est le début de la fête du printemps qui s’étale sur quinze jours et s’achève avec la fête des lanternes. Le calendrier chinois étant un calendrier luni-solaire, la date du Nouvel An chinois dans le calendrier grégorien varie d’une année à l’autre, mais tombe toujours entre le 21 janvier et le 20 février. Cette année le Nouvel An chinois débute le lundi 23 janvier. Tous les commencements de mois lunaire chinois correspondent au premier jour d’une nouvelle lune. Par ailleurs, l’alignement astronomique, qui signale la nouvelle lune, est déterminé à l’observatoire de la Montagne Pourpre à Nankin (Capital du sud de Pékin).
———————————————————————————————————————————
Dragon mythique
Le dragon symbole de l’empereur de Chine est l’un des douze animaux apparaissant dans l’astrologie chinoise en rapport avec le calendrier chinois. Il est le cinquième signe du zodiaque chinois. Chaque animal est associé à une année et à un ensemble de traits de caractère.
Le dragon est aussi le signe zodiacal le plus populaire, notamment en Chine, où durant les années du dragon, il y a une sensible augmentation du taux de naissance, de nombreux parents voulant avoir un enfant de ce signe. Le signe du dragon est aussi appelé lézard dans les autres pays asiatiques où l’on pratique l’astrologie (Japon, Vietnam, Laos, …)
« Dragon » en chinois se prononce « lóng » (transcription pinyin).
En principe, les gens dont le signe est le dragon sont nés en : 1892 (eau), 1904 (bois), 1916 (feu), 1928 (terre), 1940 (métal), 1952 (eau), 1964 (bois), 1976 (feu), 1988 (terre), 1995 (eau), 2000 (métal), 2012 (eau), 2024 (bois). Néanmoins, ceux nés entre le 21 janvier et le 20 février, période du Nouvel An chinois, dont la date est mobile, doivent consulter un calendrier spécialisé pour déterminer s’ils sont du dragon ou du signe suivant / précédent.