À seulement 18 ans, il épate déjà avec sa maturité vocale et son affinité pour la musique soul. Ses deux récents clips Unaware et Let’s get it on, réalisés dans le cadre du concours de chant Imazik, font le buzz. Fabien Cornelius est l’une de ces petites perles locales, qui de temps en temps sortent de nulle part et nous en met plein les oreilles.
On a affaire à une voix qui se situe quelque part entre Marvin Gaye et Allen Stone. Il empruntant au premier son sens du groove et au second son teint de soul moderne. Bien qu’il ait l’air d’un nouveau venu, cet adolescent aux traits de jazzman américain des fifties a quelques cartouches en réserve. Depuis quelques années, Fabien publie en ligne des reprises qu’il enregistre dans sa chambre muni d’une vieille guitare sèche et d’une simple webcam. « Je reprenais des titres de Tairo en acoustique et les publiais sur Youtube. Je ne m’attendais pas à un tel succès en ligne, et les gens en redemandaient. Mais ça, c’était avant que je découvre cet univers magnifique qu’est la soul », explique le jeune chanteur.