Les parlementaires de l’Opposition ont convoqué la presse à la mi-journée en vue d’apporter de nouvelles informations après la PNQ du leader de l’Opposition consacrée ce matin à l’appel d’offres pour l’achat de 65 nouveaux autobus par la Corporation Nationale de Transport (CNT). Alan Ganoo a déploré une fois de plus l’ingérence du Central Procurement Board (CPB) dans les procédures d’appel d’offres et affirmé que cette instance a agi en dehors de ses prérogatives.
Entourés des parlementaires du MMM et du MSM, le leader de l’Opposition, Alan Ganoo, est retourné sur quelques-uns des points qu’il a soulevés ce matin lors de la Private Notice Question (PNQ), insistant davantage sur le rôle du CPB dans cette affaire qui est selon lui, un nouveau scandale. « Il n’y a aucun doute qu’il y a eu ingérence dans cette affaire », a martelé Alan Ganoo à plusieurs reprises.
Rejoint dans ses idées par le leader du MSM, Pravind Jugnauth, Alan Ganoo ajoute que le CPB, « a été en dehors de ses prérogatives », et qu’il ne s’est pas contenté de veiller au bon déroulement des procédures d’appel d’offres et s’est ingéré davantage en décidant des policy measures. Le CPB, aurait pris l’initiative, selon Alan Ganoo, d’organiser une réunion avec les responsables de l’administration de la CNT, au lieu de convoquer les membres du Conseil d’administration. Le leader de l’Opposition a aussi mis en exergue ce qu’il qualifie, d’« incompétence et d’amateurisme du gouvernement », car il y aurait, selon lui, une contradiction au gouvernement au sujet du pourcentage de la hausse des devis avec 44 % et 45 % avancés par ministre des Infrastructures publiques et 46 % par le vice-Premier ministre et ministre des Finances. Abondant dans le même sens, le leader du MSM évoque « d’énormes contradictions » qui sont, selon lui, la preuve de « magouilles ».
De l’avis de l’Opposition, si l’achat de nouveaux autobus avait été concrétisé depuis 2011, il n’y aurait pas eu l’accident fatal de Sorèze en avril dernier, ni des pannes et autres problèmes techniques graves avec les autobus. La CNT n’aurait pas eu besoin d’avoir recours à d’autres compagnies d’autobus privés pour desservir certaines des lignes qui étaient sous le contrôle de la CNT jusqu’à récemment et qui a conduit à une grève générale des employés.
Alan Ganoo a lancé un avertissement au GM et mis en garde contre toute tentative de magouille « L’Opposition va continuer à jouer son rôle de watchdog », prévient-t-il.