La seconde tranche du Question Time d’hier après-midi a été marquée par des échanges sur deux dossiers ayant un certain potentiel de controverse : le projet de ville nouvelle aux Salines par des promoteurs indiens, dont la cérémonie de pose de la première pierre remonte déjà à trois ans, et la connexion entre des proches du ministre Jim Seetaram et les promoteurs de l’Unsollicited Bid entériné par le CEB pour un projet de génération d’énergie électrique à partir de l’énergie solaire. Exception faite de la passe d’armes entre les députés de l’opposition Françoise Labelle, Lysie Ribot et Joe Lesjongard d’une part et la ministre Mireille Martin de l’autre, l’ambiance dans l’hémicycle était bon enfant comparativement à la tranche du matin, au point où le ministre des TIC Tassarajen Pillay n’a pas eu à hausser le ton pour répondre à l’interpellation sur les investissements de Rs 49,9 M pour le nouveau site internet des services du gouvernement, qui avait suscité jusque-là de vives polémiques.
Le député et Whip de l’opposition Rajesh Bhagwan n’a pas fait de détails au sujet du projet de Neotown aux Salines, avec des investissements portant sur des milliards, annoncés par des promoteurs indiens pour transformer le skyline de la capitale. Il a soutenu que sur la base d’une récente visite qu’il a effectuée sur le site, il est arrivé à la conclusion que « les soi-disant travaux en cours sur le chantier ne constituent qu’un “faire semblant” ».
Le ministre du Logement et des Terres Abu Kasenally devait concéder qu’un ralentissement dans la progression des travaux a été noté ces derniers mois. Il a ajouté qu’il faut tenir compte de la morosité, pour ne pas dire des difficultés sur le plan économique dans le monde entier que ce soit aux États-Unis, en Europe ou encore au sein des BRICS. Il a assuré à la Chambre que le gouvernement ne se laissera pas mener en bateau par les promoteurs étrangers et agira aux termes des dispositions du contrat pour toute résiliation du bail si le besoin se fait sentir.
Bhagwan : Par rapport au projet Les Salines Waterfront Development (NeoTown), le ministre peut-il faire un état des lieux de la mise à exécution de ce projet, confirmer si les promoteurs ont soumis un calendrier de travail remanié et si des portions de terrains (State Lands) allouées aux promoteurs ont été sous-louées ?
Kasenally : En réponse à de précédentes interpellations, j’avais fait comprendre à la Chambre que les travaux de construction de NeoTown aux Salines seront exécutés par étapes. Selon le constat effectué lors d’une récente visite des lieux, des travaux d’infrastructure et de Landscaping sont en cours. It has also been noted that construction works have been slowed down. Mais toute la situation est suivie de près par les autorités, notamment au niveau du Joint Monitoring Committee institué à cet effet.
Government will not hesitate to apply the conditions if need be. Par ailleurs, l’article 7 de l’accord signé avec les promoteurs indiens n’autorise pas le transfert du bail du terrain à des tierces parties sauf avec l’autorisation du ministère. There is no such application received for sublease.
Bhagwan : Dans sa réponse à l’Assemblée nationale en date du 30 octobre 2012, le ministre avait fait également état d’une visite des lieux. Moi aussi je me suis rendu sur les lieux récemment pour un constat. Je peux vous dire que les travaux soi-disant en cours constituent un “faire semblant” et que le projet de Neotown n’est qu’une ville fantôme.
Kasenally : Je n’irai pas jusqu’à de telles affirmations. Mais il faut tenir compte de la conjoncture économique dans le monde entier. Il y a la crise économique qui affecte les États-Unis, l’Europe, Chypre et également les BRICS. I think you know what BRICS means. Il y a un ralentissement et les investissements en souffrent. My ministry is watching.
Bhagwan : Lors d’une récente PNQ, la réputation des promoteurs a été remise en question. Nous avons affaire à des farceurs internationaux, pour dire le moins. À coup sûr, NeoTown est un projet fantôme. Le ministre doit enclencher les procédures pour reprendre le patrimoine foncier des Salines, qui vaut des milliards.
Kasenally : Nous avons procédé à des vérifications sur la réputation des promoteurs. Ils ont des investissements en cours d’exécution en Inde et également en Afrique. We are not going to let anybody take us for ride.
Jugnauth : Le ministre peut-il révéler à la Chambre le montant des paiements effectués par les promoteurs aux termes du contrat ?
Kasenally : I do not have the figures. I will have to check.
Bhagwan : Sont-ils en règle avec les échéances pour le paiement du bail ?
Kasenally : Mes informations sont qu’ils ont déjà payé le loyer aux termes du bail, soit Rs 3 millions ou quelque chose de ce genre. Je dois vérifier.
Baloomoody : Le ministre peut-il confirmer si la Road Development Authority fait partie du Joint Working Committee dont il fait état ? Une des raisons des débordements dans la région concerne les travaux de fouilles en cours sur le chantier ?
Kasenally : There are so many experts ? That’s why we are waiting for the true experts.
Barbier : Le ministre peut-il confirmer si les promoteurs indiens ont logé des réclamations auprès du gouvernement pour des délais ?
Kasenally : Tel n’est pas le cas…
Bhagwan : Le ministre sait-il que les promoteurs indiens ont des représentants locaux, qui sont des spécialistes dans la vente de rêves à des Mauriciens et autres sous forme de projets immobiliers ?
Kasenally : It is not to my knowledge.
D’autre part, l’interpellation du député du MMM Joe Lesjongard sur les projets d’énergie renouvelable a donné la confirmation qu’un groupe de promoteurs avec pour partenaires des membres de la famille du ministre Jim Seetaram a bénéficié de 20 arpents de State Land à Bambous pour un projet de parc photovoltaïque.
Pressé par l’opposition, le Premier ministre adjoint et ministre des Services publics Rashid Beebeejaun a confirmé que Jim Seetaram a reconnu ses intérêts dans cet Unsollicited Bid, qui a été entériné et approuvé par le Central Electricity Board (CEB) l’année dernière. Il a ajouté que le démarrage du projet est sujet à des conditions, dont une Environmental Impact Assessment Licence. Lors des échanges sur cette interpellation parlementaire, le ministre Seetaram s’est évertué à demeurer insensible et passible.
Le député Lesjongard a mis le feu aux poudres par rapport au projet Savaco/Seetaram au sujet de la connexion des promoteurs avec un des membres du gouvernement. De son côté, le député Bhagwan n’a pu s’empêcher de demander au N°2 du gouvernement si « ce deal sur 20 arpents de State Lands ne fait pas partie des conditions pour assurer le soutien de Jim Seetaram au gouvernement ».
Lesjongard : Initialement, il y avait une liste de projets en vue de l’exploitation des sources d’énergie renouvelable. Puis, nous constatons que le CEB s’est retrouvé avec un Unsollicited Bid avec des promoteurs close to a minister ?
Beebeejaun : I repeat what I have said. Je demanderai à l’honorable membre de l’opposition de révéler s’il n’a pas d’intérêts dans un des projets soumis précédemment ?
Lesjongard (in a sitting position) : Toi ki ena lintere, pa moi…
Jugnauth : Le Premier ministre adjoint peut-il révéler quand le CEB a émis une Letter of Intent en faveur des promoteurs de Savaco avec des connexions à un ministre ?
Beebeejaun : Le 1er août 2012. Cette Letter of Intent a été émise avec des conditions…
Ganoo : Y a-t-il une composante de Lease of State Lands dans les négociations avec Savaco ?
Beebeejaun : The lease of land is applicable to all three leases.
Bhagwan : Le ministre a-t-il écrit officiellement pour déclarer ses intérêts ?
Beebeejaun : Emphatically yes.
Lesjongard : Sur un point d’ordre, je confirme à la Chambre que je n’ai aucun intérêt dans aucun des projets. Je demanderai au Premier ministre adjoint de se rétracter et de présenter ses excuses…
Assirvaden : Attention Cahuzac…
Bhagwan : Un ministre du gouvernement est connecté aux promoteurs ayant bénéficié de 20 arpents de State Lands…
Beebeejaun : He has declared his interests…
Bhagwan : Le Premier ministre adjoint peut-il confirmer que l’octroi de ces 20 arpents de State Lands fait partie du deal pour le gouvernement de s’assurer le soutien ministre après la cassure de juillet 2011 ?
Speaker : Come on ; this question is not relevant…
Bhagwan : Mais la population a le droit de savoir…
Dayal : Zot tou pou vinn isi. To pou rest tou sel laba…