La boxe mauricienne a eu le vent en poupe lors de la saison 2011. Jamais dans le passé, une fédération n’avait si brillamment réussi,  s’eclatant aux Championnats, mais aussi aux Jeux d’Afrique. Un doublé réalisé par les boxeurs Richarno Colin et le jeune James Kennedy St Pierre, confirmant la montée en puissance de cette nouvelle génération de boxeurs. Ces bonnes performances, il convient de le souligner, ne sont pas une surprise en soi, puisque cette fédération a entamé l’année 2011 tambour battant avec une performance de très haut niveau réalisée par ce même Richarno Colin chez les moins de 64 kg. Il s’est imposé dans la Bocksaï Cup, en Hongrie, en février dernier, une compétition de très haut niveau que même l’AIBA (Association international de Boxe) considère comme l’une des plus relevée au monde.
Le ton était alors donné et les autres n’ont fait que suivre puisqu’aux Championnats d’Afrique de Yaoundé, au Cameroun, au mois de juin, Richarno Colin, James Kennedy St Pierre et  Ludovic Bactora décrochaient l’or, alors que Bruno Julie se contentait de l’argent. Une très belle performance qui confirmait ainsi la très bonne santé de la boxe mauricienne et surtout de sa puissance au niveau africain. Car il faut remonter à très longtemps pour noter une telle performance et si notre mémoire ne nous fait pas défaut, c’est en 2001, lors des Championnats d’Afrique organisés à Maurice et qui s’étaient tenus au centre national de badminton, à Rose-Hill. Maurice avait alors remporté quatre médailles d’or grâce à Michaël Médor (-57 kg), Giovanni Frontin (-60 kg), Marco Bangard (-91 kg) et Michaël Macaque (+91 kg). Les deux derniers avaient eux disputé directement la finale dans la mesure où il n’y avait que deux adversaires dans les deux catégories en question.
Il faut dire que ces performances aux Championnats d’Afrique de Yaoundé étaient attendues dans la mesure où cette équipe a été très bien encadrée par l’entraîneur national, Judex Bazile, lequel a pu compter sur le soutien de son équipe technique, composée du directeur technique national, Jean-Claude Nagloo, de l’assistant-entraîneur Richard Sunee et de Josian Lebon entre autres. Grâce à une très bonne planification et aussi un travail bien organisé, Judex Bazile a su motiver davantage ses boxeurs à donner le meilleur d’eux-mêmes lors de ce tournoi.
Aux Jeux des Iles de l’océan Indien, aux Seychelles, toutefois, les Mauriciens ont mordu la poussière en décrochant deux médailles d’or seulement grâce à Ludovic Bactora et Richarno Colin. Il convient cependant de souligner que les Mauriciens avaient souffert d’un arbitrage défavorable. Beaucoup pensaient que le moral des boxeurs avait pris un sérieux coup, d’autant qu’on n’était qu’à deux semaines des Jeux d’Afrique, à Maputo, au Mozambique. Toutefois, les boxeurs ont démontré qu’ils avaient une superbe force de frappe en impressionnant plus d’un lors de cette compétition de très haut niveau.
Bruno Julie décrochait l’or chez les moins de 56 kg et obtenait du coup une juste récompense après sa défaite aux Championnats d’Afrique. Doublé cette fois pour James Kennedy St Pierre, 19 ans, dans la catégorie des moins de 75 kg. Idem pour Richarno Colin, symbole de toute cette équipe. En effet, blessé au pied lors des demi-finales, le Mauricien arrivait à peine à marcher avant la finale et pourtant, il a tenu bon. Richarno Colin a souffert en restant pratiquement immobile sur une seule jambe et a fait parler l’expérience. C’était la preuve de toute la détermination et la bonne volonté de tout un groupe à aller de l’avant.
Le frère de Richarno Colin, John, décrochait lui la médaille de bronze. Qui plus est, ces trois médailles d’or et une de bronze ont permis à Maurice de bien figurer au classement général de ces Jeux. C’est dire que la boxe mauricienne a été prolifique tout au long de cette année 2011. Il n’empêche que les locaux ont eu moins de chances lors des Championnats du monde d’Azerbaïdjan où aucun d’entre eux n’a pu atteindre les quarts de finale, synonyme de qualification pour les Jeux olympiques 2012, prévus du 27 juillet au 12 août, à Londres, en Angleterre.
Pour rappel, Maurice a aussi brillé lors de la toute première compétition de la zone 4 nouvellement constituée, au Botswana, en mai, où Bruno Julie (-56 kg), Richarno Colin (-64 kg) et James Kennedy St Pierre (-75 kg) avaient décroché l’or, tandis que Ludovic Bactora (-52 kg) avait lui obtenu la médaille d’argent.