Vendredi dernier, c’est devant une salle comble que s’est jouée la pièce Fami Pa Kontan 4. Si la foule avait hâte de connaître la suite des aventures de Marie-Jeanne Bavière et de ses éternels préjugés, la présence de Bruno Raya a aussi suscité la curiosité. Pour sa première tentative au théâtre, Kool B avait pour lourde tâche de défendre la cause d’un rasta in love.
Comme à chaque nouvelle saison, Fami Pa Kontan évoque les tabous autour de l’amour. Voilà que la belle-fille française de Marie-Jeanne Bavière tombe sous le charme d’un rasta, rôle interprété par Bruno Raya.
Durant plus de deux heures, les trois actes, soutenus par plusieurs situations cocasses et répliques pointues, ont fait rire toute l’assistance. Mais l’humour à la Komiko a aussi mis le public devant une réalité de la vie. Comme pour évoquer les préjugés sur la communauté rasta ou encore les histoires d’amour entre les gens de différentes classes.
C’est d’ailleurs ce qui a convaincu Bruno Raya de rejoindre ce nouveau projet de Miselaine Duval Verdun et sa bande des Komiko. Fier de porter ses dreads sur les planches mauriciennes, le chanteur est d’avis qu’“il était important de montrer certaines réalités auxquelles font face les rastas à Maurice. Miselaine a eu une excellente idée. Même si les regards ont changé, je peux témoigner que les choses n’ont pas toujours été ainsi. D’autant plus qu’à l’époque, je n’étais pas encore connu et pour un jeune rasta il n’était pas facile de voir les gens refuser de s’asseoir à côté de vous dans un bus”. Avec Fami Pa Kontan 4 qui aborde ces palabres si courants à Maurice, le message ne pouvait pas être plus clair : “Se zis enn manier de viv, nou travay, nou ena enn lavi social ek nou kapav mem vinn enn akter”, souligne celui qui interprète le rôle de Jazzi.
Pour ce premier rôle au théâtre, Bruno Raya a découvert d’autres plaisirs de la scène même si l’improvisation n’était pas encore maîtrisée et que la voix était un peu hésitante au début. Au final, il ne cache pas sa joie d’avoir “défendu la cause rasta, d’avoir accepté ce rôle et d’avoir joué devant ma femme, mes enfants, mes fans et des spectateurs dont les encouragements et les applaudissements ont su me donner confiance”. Parlant de son choix de confier un rôle à Bruno Raya, Miselaine Duval explique que “ça ne pouvait pas être une meilleure combinaison pour la nouvelle histoire et le personnage qu’il joue. J’ai écrit cette pièce en pensant à lui. C’est quelqu’un de très humble qui s’est joint à nous pour apprendre. Il voulait tester le théâtre, et il a su être à la hauteur. Je suis sûre qu’il fera encore mieux à l’avenir”.
Les aventures de Fami Pa Kontan se poursuivent donc sur une bonne note. Comme à son habitude, la pièce parvient à divertir tout en confirmant que l’humour mauricien se porte bien. Les prochaines représentations de la pièce jouée au Kafe T@Komiko sont prévues les 15, 16, 17, 29 et 30 avril ainsi que les 1er, 11 et 12 mai. Les tarifs sont à Rs 250 (adulte) et Rs 125 (enfant).