Image d'Illustration

Révoltés par ce qui s’est déroulé dans leur quartier de Plaisance à Rose-Hill dans la nuit du 1er janvier, ces habitants ont décidé d’écrire au Premier ministre Pravind Jugnauth, au Premier ministre adjoint également député de la circonscription, Ivan Collendavelloo, et au Commissaire de police Mario Nobin pour se plaindre que lors d’une fancy-fair nocturne organisée par des trafiquants de drogue notoires du coin, des stupéfiants aient été négociés librement jusqu’aux petites heures du 2 janvier. Dans leur correspondance aux autorités, où ils soulignent la détermination affichée de Pravind Jugnauth de combattre le fléau de la drogue, les dénonciateurs donnent de nombreux détails sur le déroulement de la soirée, les numéros de grosses cylindrées conduites par des petites frappes qui ne disposent même pas de permis de conduire, le nombre d’appels faits au poste de police de Rose-Hill sans résultat. Une vidéo de ce supermarché de nuit de la drogue aurait même été réalisée.