« De fil en aiguille » les étudiants de la Fashion & Design Institute ont séduit les amateurs de mode lors de leur défilé annuel le jeudi 14 août au J & J Auditorium. Lors des quatorze passages, les stylistes de troisième année ont usé de divers matériaux, tels que du papier mâché, de tuile et strass entre autres pour apporter une touche moderne et sophistiquée à chacune de leurs six créations.
Intitulé Quitessence, symbolisme de perfection, ce défilé aura fait voyager plus d’un. Ces tendances d’Afrique, d’Asie et d’Europe ramenées à la sauce Mauricienne, auront dévoilé les doigts de fée de ces jeunes designers notamment ceux de Deepa Appadoo et sa marque Holiday Glitz. Une collection blanche et turquoise, représentant le luxe et l’élégance de la haute bourgeoisie, à travers de discrètes pierres et des tissus légers.
Si toutefois, le style Splatter Punk de Leila Khoodoo manquait quelque peu d’originalité, le côté sombre de Natasha Veeranah s’est fait remarquer par son imposante robe noire, sertie de plumes synthétiques, qui a clôturé sa collection Dark Beauty. Le vintage était également à l’honneur, grâce à Céderic Cotte et sa présentation de Digital Revenge, contant l’évolution de la caméra. Les étudiants de la FDI n’ont pas épargné la pop culture. Le style garçon manqué, les couleurs fluo, la robe de mariée néon, la salopette et la veste à larges épaulettes à la Lady Gaga ont particulièrement marqué de ce fashion show.