Rakesh Gooljaury

L’homme d’affaires Rakesh Gooljaury, ancien partenaire de Nandanee Soornack, actionnaire et directeur de Fashion Style Ltd, compagnie mise en liquidation le 20 mai 2016, fait l’objet d’une réclamation en Cour Suprême pour dettes impayées. Fashion Style, par le biais du Senior Attorney Rajesh Bucktowonsingh, lui réclame un montant de Rs 697 799 873, représentant des dettes qu’il n’a pu honorer. Il est aussi reproché à Shiblall Oodhaye, ex-directeur de ces magasins, d’avoir des dettes à hauteur de 2 129 341 euros, soit d’environ Rs 82 M.

Fashion Style réclame au total un montant avoisinant Rs 782 M pour des dettes impayées par ces deux hommes d’affaires. Depuis la mise en liquidation de Fashion Style, certains employés de cette entité (avec des franchises) criblée de dettes s’étaient retrouvés dans l’impasse, se plaignant de ne pas avoir reçu leurs salaires alors qu’ils avaient travaillé pour cette compagnie. Des plaintes avaient été logées au ministère du travail pour remédier à la situation.

Cette fois, Fashion Style a logé cette action légale en Cour suprême, soutenant que Rakesh Gooljaury n’a pas exercé ses pouvoirs en tant que directeur de la compagnie pour assumer ses responsabilités. Yogesh Basgeet, le liquidateur de Fashion Style, soutient qu’il a fait servir une mise en demeure aux deux hommes d’affaires, le 22 août 2018, pour leur réclamer le montant dû comme dettes impayées.

Le liquidateur a indiqué que sa requête a été ignorée jusqu’à l’heure. Rakesh Gooljaury est l’unique actionnaire de Fashion Style. Cette société gérait plusieurs boutiques dans les centres commerciaux de l’île, notamment au Bagatelle Shopping Mall, au Caudan Waterfront, et aussi à l’aéroport SSR. Les magasins de vêtement prêt-àporter comme Mango, Jennyfer, Etam, Celio, Ralph Lauren, Hugo Boss ou encore Tommy Hilfi ger font partie de la chaîne de boutiques qu’opérait la compagnie. Pour rappel, après la mise en liquidation de Fashion Style, étant dans l’impossibilité de régler ses dettes, une centaine d’employés des magasins Mango, Jennyfer, Etam et Celio, ainsi que ceux du store s’étaient rendus au ministère du Travail pour porter plainte contre Rakesh Gooljaury.

Ils reprochaient à ce dernier de refuser de leur payer leurs salaires de mai alors qu’ils avaient travaillé pour lui au cours de ce mois. Certaines franchises de la compagnie avaient par la suite été reprises par la compagnie New Trends, de Paul Foo Kune.