Des colonnes Ionic, des tabourets et tables de couleur blance, des danseurs en tuniques longues ou en tenues de légionnaires, des automates drapés dans des toges… Sur son piédestal, un César se faisant éventer avec de larges feuilles de palme par deux femmes « esclaves » … Le décor est planté pour une soirée chic sur le thème « Rome antique » sur la pelouse de l’hôtel West In où s’est déroulé mercredi soir le défilé de bijoux et d’accessoires haut de gamme baptisée « Stone Appeal ».
Les marques Adamas, Boléro jewels, Bella Donna, Swarovski s’étaient donné rendez-vous pour le troisième jour de la Fashion Week pour nous plonger dans l’univers du luxe et de l’élégance. Bijouterie de luxe rimant avec pierres précieuses et perles, les marques comme Adamas ont ébloui les invités, grâce à des créations exceptionnelles: bague et pendentif topaze, collier en perles, collier tanzanite et diamant en or blanc, diamant noir et blanc en or blanc, bague bicolore. Tous provenant de la collection des marques de luxe telles que Ulysse Nardin, Pierre Cardin, Guess, Lacoste.
En robe noir, gris, blanc ou rouge, les silhouettes fraîches de l’agence Heat ont arpenté le podium en portant les prestigieuses pièces des marques de joaillerie. Boléro Jewels a présenté une collection de ses diamants de culture (cultured diamonds) ou diamants synthétiques. Selon Linda Mamet de Boléro Jewels, ces diamants sont produits dans un laboratoire américain, puis polis à Maurice. « Cultured diamonds or lab diamonds have the same characteristics as natural diamonds (NDLR : il possèderait essentiellement la même composition chimique, la même structure cristalline ainsi que les mêmes propriétés physiques et optiques qu’un diamant naturel). Furthermore, they are better valued for money and are conflict-free», dit-elle. Ainsi, contrairement au diamant naturel, le diamant de laboratoire ne fait pas travailler par exemple les enfants dans les mines. Concernant les prix, poursuit-elle, « comme les diamants naturels, les prix varient en fonction du nombre de carats ».
Après les perles, les pierres précieuses et diamants de culture, les pierres Swarovski étaient aussi à l’honneur à ce troisième jour de la Fashion Week. Pour la saison printemps/été 2016, Swarovski a présenté une belle collection constituée de ras du cou en forme de noeud ou des bijoux plus imposants arrivant jusqu’au creux de la poitrine, de bracelets. La soirée a aussi vu la présentation de la nouvelle collection des boutiques d’accessoires comme Bella Donna.