La transformation de la galerie du Musée d’histoire naturelle consacrée à la faune a coûté Rs 1,3 million, a affirmé au Mauricien le directeur par intérim du Mauritius Museums Council Vikash Rupear aux côtés de son président Gorah Beebeejaun. Le projet a été soutenu à hauteur de Rs 790 000 par la Hongkong and Shanghai Banking Corporation sous son programme d’action sociale. L’ouverture officielle a eu lieu la semaine dernière.
Les travaux pour la rénovation de la galerie consacrée à la faune, au Musée d’histoire naturelle à La Chaussée (NdlR : l’entrée donne sur la rue La Poudrière), ont duré presque deux ans. « La scénographie est conçue et réalisée par l’équipe du musée » sous la supervision de Vikash Rupear.
Le ministre Choonee devait indiquer que depuis sa mise en place en 1842 par la Société d’histoire naturelle de l’île Maurice, la collection du Musée d’histoire naturelle a crû pour atteindre quelque 30 000 spécimens aujourd’hui. Parmi, 3 500 sont exposés.
Selon Gorah Beebeejaun, président du Mauritius Museums Council (MMC), depuis quelques années, l’organisme s’est lancé dans la réhabilitation des musées sous sa responsabilité. Il cite ainsi, la création de la galerie du Dodo avec l’expertise et le soutien financier du Tropen Museum, d’Amsterdam ; l’apport conséquent des Hollandais dans la rénovation des galeries du musée Frédérik Hendrik à Vieux Grand-Port et cette année, l’ouverture de la galerie consacrée à la faune avec le soutien de la Hongkong and Shanghai Banking Corporation (HSBC). En même temps, note-t-il, une boutique souvenir et un coin café ont été ouverts. « The Fauna gallery is primarily an educative gallery. It has been particularly designed in such a way to highlight the importance of dioramas in museum environment », affirme-t-il. Et de souligner que les dioramas ont toujours servi à mieux comprendre l’habitat des différents spécimens.
L’idée de soutenir la rénovation de la première galerie du Musée d’histoire naturelle par la HSBC vient de Sandy Flockhart, ASIA Pacific CEO de la HSBC en 2009, affirme la Chief Executive Officer de la banque Tan Sew Meng. « During his visit, he was accompanied by Paul Leech and my predecessor Sandeep Uppal to a visit to this museum. He was extremely impressed by the then newly renovated Dodo gallery and expressed the wish to support further upgrading of the museum, as part of HSBC’s CSR programme. » À la suite de cela, M. Rupear devait soumettre un projet au comité CSR du HSBC pour la rénovation de la galerie. Selon Mme Tan Sew Meng, « it is about maintaining a stable environment and building healthy, educated communities ». Elle affirme que la « fauna gallery is primarily an educative gallery. It has been typically set up to bring awareness about the different species of animals that exist in the unique Mauritian ecosystem ». Tan Sew Meng devait souligner la contribution de la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) dans la mise en place de cette galerie. Et de rappeler le partenariat entre le MWF et la HSBC dans la préservation du Mauritius Fody, oiseau connu également comme le Foudia Rubra. Espèce qui est passée du stade « critically endangered to endangered ». « MWF expertise in providing the Museum with useful information and pictures of birds and reptiles is well appreciated », dit-elle avant d’avoir un mot special pour les employés de la banque qui donnent aussi de leur temps dans le cadre de certaines activités liées à la préservation des espèces comme le « weeding, planting of endemic species », ou encore « will help in building of Kestrel bowes in March ».
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Un insectarium pour la troisième galerie
Après la galerie consacrée à la faune, le Mauritius Museums Council s’attelle à la rénovation de la troisième galerie du Musée d’histoire naturelle. Celle-ci abritera pour la première fois un insectarium des espèces endémiques de Maurice et de quelques pays africains. La galerie exposera aussi des fossiles, des minéraux et pierres et évoquera « l’origine de Maurice, île volcanique à travers un diorama ». La rénovation et l’installation de la galerie coûteront Rs 1,4 million. Elle devra être prête à la fin de l’année.