Les « quarters » de la Police de Coromandel et de Pointe aux Sables ont été privés d’eau par la CWA (Central Water Authority) depuis le mercredi 14 novembre.

Depuis mercredi après-midi, la Police Officers Solidarity Union (POSU) a reçu diverses plaintes des occupants des « quarters » de la Police de Coromandel et de Pointe aux Sables.

Pour cause, la section des finances de la police aurait, selon la POSU, de graves retards dans le paiement de la fourniture d’eau. Et la CWA aurait coupé l’approvisionnement en eau de ces logements.

Selon la POSU, tous les occupants paient la somme de Rs 450, à Coromandel, et Rs 200, à Pte Aux Sables, chaque mois à la section des finances de la police.

Étant donné qu’environ 250 familles sont grandement affectées par cette situation, le syndicat de la police a de ce fait contacté des responsables de la CWA. Ces derniers auraient affirmé « qu’il y a une somme importante impayée depuis plusieurs années ».

Les factures n’auraient pas été payées depuis 2015.

La POSU a lancé un appel à la CWA pour le rétablissement de l’approvisionnement en eau sur une base humanitaire. Le fournisseur national aurait proposé, toujours selon la POSU, d’examiner la question, soulignant que le montant restant devra être payé au plus tôt.

« Quelque 250 familles souffrent en raison des irresponsabilités de la section des finances de la police. Comment peut-il y avoir un montant important impayé, alors que tous les occupants paient chaque mois ? Qui est responsable de ce chaos ? Le Commissaire de police s’occupera-t-il de la question afin d’alléger les souffrances de ces policiers et de leurs familles ? », se demande la POSU.

« Certaines personnes doivent assumer leurs responsabilités et payer pour cela. Voyons ce que fera notre hiérarchie », soutient Jaylall Boojhawon, président de la POSU.