La Banque de Maurice (BoM) vient de lancer une mise en garde au public contre l’émission de faux courriels dans lesquels les autorités bancaires inviteraient des individus à révéler des informations à caractère personnel ainsi que des renseignements sur leurs comptes bancaires.
« Ces courriels sont de nature frauduleuse et sont utilisés pour arnaquer des membres du public », prévient la BoM dans un communiqué publié aujourd’hui. La Banque centrale demande à la population d’ignorer ces messages et de s’abstenir de fournir des informations sur un compte bancaire à tout individu et dans n’importe quelle circonstance. La BoM et les autres institutions bancaires du pays, souligne-t-on, ne vont jamais réclamer des informations bancaires privées quand elles contactent des consommateurs que ce soit par appel téléphonique, SMS ou courriel.
« The Bank wishes to remind members of the public that it neither accepts deposits from, nor provides financial services to, private individuals or corporate entities. The Bank is the central bank of Mauritius whose banking services are provided exclusively to Government, licensed banks and other financial institutions operating in Mauritius », précise le communiqué.
Les autorités bancaires exhortent le public à ne pas faire de transfert d’argent ou à dévoiler les détails de leurs cartes bancaires. Elles ajoutent que l’institution régulatrice n’est en aucune façon liée à ce type d’arnaque et demandent au public de rapporter tout cas à la police.
Par ailleurs, la Financial Services Commission (FSC), l’autorité régulatrice du secteur des services financiers non bancaires, a également publié ces derniers jours des mises en garde contre les activités de LiveFXTrader, qui se présenterait comme une société opérant comme intermédiaire à l’investissement. LiveFX Trader utiliserait des documents avec un logo et l’adresse postale de la FSC pour démontrer qu’elle est une société reconnue par les autorités mauriciennes et de Chypre. Or, précise la FSC, l’adresse postale indiquée dans le document est inexacte. LiveFXTrader ne possède aucune licence de la FSC ou de l’autorité chypriote.
La FSC s’élève également contre le fait qu’un article publié sur la page web globalcustody.net ait fait mention de l’octroi à Maurice d’une licence à l’African Stock Exchange sous l’appelation AFSX. La FSC soutient dans un récent communiqué qu’elle n’a jamais accordé de permis à une telle bourse des valeurs et fait ressortir que l’article 21 de la Securities Act 2005 impose une restriction sur l’utilisation du mot « Stock Exchange » sauf avec l’approbation de FSC Mauritius. La prudence est recommandée dans ce cas précis.