L’alimentation des jeunes mérite toute notre attention. Une période d’insouciance où les bonnes habitudes par rapport à la nourriture sont souvent négligées. Au moment de la croissance, nos adolescents sont exposés à de nombreux risques non calculés. La diététicienne Asheena Audit nous propose une savoureuse entrée en matière pour manger mieux et sainement…

De nos jours, les adolescents font de moins en moins attention à leur alimentation et ne donnent pas à leur organisme les nutriments dont il a besoin. Asheena Audit souligne qu’une bonne alimentation est cruciale pour la croissance des jeunes et pour répondre à leurs besoins nutritionnels. “Toutefois, les pratiques comme le grignotage, le fait de sauter les repas, et l’absence des légumes sont trop souvent présentes chez certains. Le changement commence à tout moment de la vie.” Il peut aussi arriver que les jeunes mangent moyennement certains groupes alimentaires et certains nutriments, et qu’ils en mangent d’autres de façon exagérée.

Le petit-déjeuner.

Commencez la journée avec un bon petit-déjeuner. On ne le répétera jamais assez : le premier repas de la journée est très important. Après une nuit de jeûne, il faut avoir de l’énergie pour bien entamer la journée et tenir jusqu’au repas de midi. “Plusieurs études démontrent que les enfants qui prennent un petit-déjeuner avant l’école ont une meilleure performance scolaire. Leur concentration est améliorée. Les enfants qui sautent régulièrement leur petit-déjeuner sont souvent fatigués et inattentifs en classe”, souligne Asheena Audit. Un jeune qui prend son petit-déjeuner peut mieux contrôler son appétit; il aura moins tendance à grignoter au cours de la journée. “C’est un comportement alimentaire à inculquer aux enfants afin qu’ils soient en mesure de la perpétuer.” Si vous manquez de temps, choisissez des céréales avec du lait. Simple et rapide comme petit-déjeuner. “Mais il faut faire attention aux choix des céréales et éviter les céréales riches en sucres raffinés et privilégier ceux qui sont riches en fibres”.

Variez les aliments.

Un déjeuner sain comprend une source d’énergie (pain, pâtes) et une source de protéines. Il doit aussi y avoir un fruit ou un légume, idéalement les deux. Les sources de protéines sont le poulet, poisson, les œufs, ou les sources végétariennes : le soja et le teokon, précise la diététicienne. Elle ajoute que les jeunes consomment régulièrement les viandes transformées telles que les saucisses, le jambon et le bacon. “Il est conseillé de limiter la consommation de ces aliments car ils sont riches en graisses et en sel. Ils contiennent aussi des produits chimiques qui ont été prouvés dangereux pour notre santé, dont le nitrite de sodium, qui est un ingrédient carcinogène (qui provoque le cancer)”. À la place des viandes transformées, d’autres options faciles à préparer sont des omelettes, des salades avec du thon. Pour les enfants, il faut utiliser des ingrédients qui ajoutent des couleurs dans leurs repas pour les rendre plus attirants et les encourager à terminer leur déjeuner. Soyez créatifs dans la préparation des menus et variez les aliments.

 Attention au grignotage !

“Si on ne mange pas bien au moment des repas ou si nous les ratons, on aura tendance à grignoter entre les repas principaux, ce qui est une habitude très néfaste.” Les grignotages sont souvent des aliments riches en sucres et en graisses (biscuits, chocolat, chips, entre autres). Ces aliments apportent beaucoup d’énergie et augmentent le risque de surpoids surtout si le jeune ne pratique aucune activité physique. Les gâteaux et biscuits sucrés doivent être consommés avec modération.

Une collation dans l’après-midi en sortant de l’école fait partie de l’alimentation des jeunes. Elle est importante s’il y a une activité physique qui est pratiquée en fin d’après-midi. Quelques exemples de collation sains sont les sandwiches, les crêpes, les puddings.

En plus d’une alimentation saine, veillez à pratiquer une activité sportive de votre choix de façon régulière et préservez votre temps de sommeil.