Le Forum Citoyens Libres a organisé ce matin une marche pacifique allant du Centre social Marie Reine de la Paix au Paille-en-Queue Court, qui abrite le bureau de la compagnie d’aviation nationale Air Mauritius. Objectif : demander à ce que les billets d’avion soient gratuits pour les patients inopérables à Maurice et pour les personnes les accompagnant. Une lettre à cet effet a été déposée au CEO d’Air Mauritius. Si aucune réponse favorable n’est obtenue, le FCL entend organiser une série de meetings devant culminer en une grève de la faim. Le père Gérard Mongelard et l’achagar Soondarajen Maistry ont apporté ce matin leur soutien aux marcheurs.
Ayant été approché par des familles dont les parents n’avaient d’autre choix que de recevoir des soins médicaux à l’étranger mais qui étaient confrontées à des difficultés financières, le FCL a décidé d’entamer des démarches en leur faveur. Suite à une lettre adressée au CEO d’Air Mauritius et à une réunion avec un des représentants de la compagnie, « on nous a assuré que notre requête allait être prise en considération… Malheureusement jusqu’à aujourd’hui, il n’en est rien », selon le porte-parole du regroupement Georges Ah-Yan.
Dans sa lettre au CEO d’Air Mauritius, le FCL écrit : « By benefiting free air tickets, these needy families will find some reliefs from the burden to find necessary fund for medical treatment abroad. They are in fact eligible for the sum of Rs 200 000 proposed by the ministry of Health. Unfortunately, this sum is inadequate. »
« Les billets d’avion sont très chers. C’est pourquoi on veut interpeller Air Mauritius », a plaidé ce matin Georges Ah-Yan. Et de poursuivre : « Le gouvernement détient plus de 51 % d’actions dans la compagnie, autrement dit l’argent des contribuables. » Le FCL y voit « une grande injustice sociale » vu que « 20 % seulement de la totalité d’un billet de Rs 30 000 est subventionné par la compagnie. Ce qui représente Rs 6 000. Le parent accompagnateur doit trouver Rs 24 000 encore, ce qui n’est pas facile, surtout pour ceux en difficulté financière ».
Selon Georges Ah-Yan, « le CSR d’Air Mauritius s’élève à Rs 7, 6 millions. Conformément aux statistiques de ceux devant être opérés à l’étranger chaque année, on demande 200 billets gratuits par an. Ce qui représente environ Rs 4 millions. C’est une goutte d’eau dans la mer ».
Gérard Mongelard, curé de l’Immaculée Conception, et l’achagar Soondarajen Maistry ont chacun dit une prière avant la marche ce matin en vue de soutenir les personnes en difficulté. « On sait ce que cela représente pour un parent d’aller demander de l’argent pour soigner un proche. Ce n’est guère facile. Je suis avec vous de tout coeur », a assuré le père Mongelard. L’achagar Maistry a abondé dans le même sens ajoutant que « n’importe qui peut se trouver dans une telle situation. Il est facile de parler. Mais, agir est important ».
Si aucune réponse favorable n’est obtenue après sa requête, le FCL compte organiser une série de meetings dans le but de « sensibiliser le public et interpeller les autorités à nos revendications ». Ces meetings devraient culminer en une grève de la faim en novembre.