Pour marquer la fête du Travail, la Federation of Civil Service and Other Union (FCSOU) a organisé un symposium suivi d’une marche dans la capitale. Les syndicalistes ont critiqué les tentatives de démantèlement du PRB ainsi que la privatisation de la CWA. Mobiliser les travailleurs du secteur public et des corps parapublics.

Tel était l’objectif de cette marche organisée par la FCSOU. « Napa rod sikann ek fonksioner », a martelé Narendranath Gopee, le président. Il a fustigé les décisions prises dans les bureaux qui, dit-il, « entraînent la population de plus en plus vers la pauvreté ». Il s’est ainsi élevé contre toute décision d’une majoration du tarif de l’eau de même que les tentatives de privatisation de la CWA. « Qui a pris la décision de privatiser la CWA et dans quel intérêt cela va-t-il se faire ? » s’est-il demandé.

Le président de la FCSOU a fustigé le Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo, pour sa gestion du dossier. « On ne peut prendre l’argent du peuple pour supposément réformer le secteur de l’eau et, ensuite, on décide de privatiser la CWA. Où sont ces Rs 300 M de profits ? Qu’a-ton fait de cet argent qui était destiné à revoir la distribution d’eau dans le pays ? » Narendranath Gopee s’est aussi montré critique envers les nominés politiques. Il a souligné que ce sont les gouvernements successifs euxmêmes qui nomment des personnes à la tête de la CWA. « Politik pe gat partou dan sa pei-la. Ki dan fonksion piblik, ki dan kor paraetatik. Ena tro boukou inzerans politik. »

Il a également contesté les dé- clarations de sir Anerood Jugnauth sur les tarifs de l’eau. « Il a dit qu’on nous donnait l’eau en cadeau. Mais depuis quand avons-nous de l’eau en cadeau ? Nous payons pour cela. » La FCSOU a également rappelé « les dangers qui guettent le monde du travail ».

Les tentatives de démanteler le PRB ainsi que les amendements attendus aux mois du travail ont été abordés. Un appel est lancé au gouvernement de respecter ses engagements d’amender les lois du travail.