« Oui à la syndicalisation de la police », « Ki komiser protez dinite so bann zom ! », « Free police force », « Aret humilye lapolis », « Transfer punitif decouraz la police », « Lapolis ena mem dwra ki tou bann travayer » … C’est ce qu’affichaient les pancartes des membres du Front commun des travailleurs sociaux (FCTS) ce matin. C’était lors d’une manifestation pacifique en face des Casernes centrales pour apporter leur soutien au combat d’Hector Tuyau en vue d’obtenir le droit pour les policiers de se syndiquer.
« Lapolis pa kav fer bon travay. Ena bokou move kondisyon travay ! » a lancé le travailleur social Eddy Sadien. Il a aussi fait état d’une mauvaise gestion des salaires des policiers. « Ena bann polisie ki napa gagn ogmantasyon mem apre bokou lane servis. Sa pe decouraz zot ek la popilasyon ki pe soufer. Il faut revoir le plan de travail et le salaire des principaux concernés. Nous manifestons pour demander un syndicat pour la police. »
Selon le travailleur social, les policiers seraient aussi démoralisés par la mauvaise ambiance qui règne sur leur lieu de travail. Pour Eddy Sadien, il est temps de mettre en place un syndicat pour les policiers en vue de recueillir leurs doléances et de revoir leurs conditions de travail.
« De plus, le gouvernement ne donne aux policiers ni de nouvelles chaussures ni de nouveaux uniformes. Zot ena dwra a de per soulie ek de iniform. Sa sityasion nepli kapav dure », a souligné Eddy Sadien.