L’immobilier s’est démarqué encore une fois au niveau des investissements directs étrangers, attirant en 2016 un montant de Rs 9,9 milliards, soit 72,7% du montant global enregistré par le pays. Selon des données préliminaires publiées hier par la Banque de Maurice, une progression de 40% du FDI a été enregistrée l’année dernière, le montant total passant de Rs 9,7 milliards à Rs 13,6 milliards.
Le relevé de la Banque centrale indique que, sur les cinq dernières années, les investissements directs étrangers canalisés vers le secteur immobilier ont atteint Rs 37,9 milliards. Année après année, on a noté une croissance dans la valeur absolue du FDI pour ce secteur d’activité. Comparativement à 2018, l’immobilier a attiré un montant additionnel d’environ Rs 1,8 milliard. À l’intérieur de ce secteur, il y a les projets Integrated Resort Scheme (IRS), Real Estate Scheme (RES) et Invest Hotel Scheme (IHS) vers lesquels des investissements de Rs 7,9 milliards ont été comptabilisés l’année dernière par rapport à Rs 6,8 milliards en 2015.
Le deuxième secteur ayant attiré le plus important flux de FDI en 2016 a été celui des services financiers, soit un montant total de Rs 2,1 milliards, contre seulement Rs 229 millions en 2015. Puis on retrouve les secteurs manufacturier et de la construction, avec chacun un montant de Rs 511 millions.
Pour ce qui est des sources de FDI, la France a préservé sa première place avec un montant d’environ Rs 4,5 milliards, soit 33% du total. Les investissements français ont été en hausse comparativement à 2015 (Rs 3,6 milliards). À la deuxième place, on retrouve la Chine (Rs 2,4 milliards), qui a fait un grand bond par rapport à l’année précédente (Rs 423 millions), lui permettant ainsi de précéder l’Afrique du Sud (près de Rs 2 milliards en 2016). À noter qu’en 2015, les Sud-Africains s’étaient retrouvés au deuxième rang avec un montant de Rs 1,4 milliard. Les autres sources notables de FDI en 2016 ont été les Émirats Arabes Unis (Rs 1 milliard), le Royaume-Uni (633 millions) et la Belgique (Rs 434 millions).
Quant aux investissements directs effectués à l’étranger par les entreprises mauriciennes, le bilan de la BoM fait état d’un recul : de Rs 2,4 milliards en 2015 à Rs 1,8 milliard en 2016. Le FDI mauricien était principalement dirigé vers le secteur manufacturier (Rs 812 millions), l’immobilier (Rs 448 millions) et le tourisme/restauration (Rs 282 millions). Les pays bénéficiaires de ce FDI ont été, dans l’ordre : La Réunion (Rs 686 millions), la France (Rs 151 millions) et Madagascar (Rs 68 millions). Notons que sur les cinq dernières années, les investissements directs en provenance de Maurice se sont élevés à Rs 22 milliards, les investisseurs locaux affichant une préférence pour les secteurs touristiques et des services financiers.