La Banque de Maurice a revu à la hausse son estimation des investissements directs étrangers (FDI) effectués à Maurice en 2017, la portant à Rs 17,5 milliards par rapport à l’estimation initiale de Rs 14,2 milliards.

Selon le relevé de la banque centrale rendu public ce matin, ce changement dans l’estimation des FDI est dû essentiellement à des investissements accrus dans le secteur des services financiers. Le nouveau tableau présenté par la BoM indique que ce secteur a reçu un montant de l’ordre de Rs 6,6 milliards, au lieu de Rs 3,3 milliards comme annoncé il y a quelques mois.

Quant aux autres secteurs activités, leurs performances restent inchangées. L’immobilier reste en tête avec environ Rs 8,8 milliards, dont Rs 5,8 milliards in- vesties dans des projets d’Integrated Resort Scheme, de Real estate Scheme, d’Invest Hotel Scheme et de Property Development Scheme.

Le secteur de la construction garde sa troisième place avec un montant dépassant légèrement le milliard, soit le double du FDI enregistré en 2017. La BoM fait également état d’investissements de Rs 386 millions dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration et de Rs 163 millions dans le secteur éducatif.

Pour ce qui est des sources d’investissement, l’Europe consolide sa première place, affichant un montant de l’ordre de Rs 12,9 milliards au lieu de Rs 9,6 milliards comme indiqué précédemment. Des pays tels la France (Rs 4,4 milliards) et le Luxembourg (Rs 3,3 milliards) ont été de gros pourvoyeurs de FDI alors que les « sources diverses » ont, selon la BoM, rapporté bien plus (Rs 3,5 milliards) que le montant annoncé au départ (Rs 235 millions).