Maurice a enregistré en 2011 Rs 9,4 milliards d’investissements directs étrangers, soit un montant inférieur (-32 %) au niveau atteint en 2010 (Rs 13,9 milliards) mais supérieur à celui de 2009 (Rs 8,8 milliards). C’est ce qu’indique un relevé préliminaire de la Banque de Maurice. Selon la banque centrale, l’immobilier, la construction et les services financiers ont été les secteurs ayant attiré les plus gros montants de FDI l’année dernière.
Le relevé de la Banque de Maurice (BoM) montre une progression des investissements directs étrangers (Foreign Direct Investment) dans les activités immobilières (Rs 4,6 milliards contre Rs 3,4 milliards en 2010). De plus, c’est le montant le plus conséquent enregistré par ce secteur ces cinq dernières années. La BoM précise que les investissements dans les projets IRS (Integrated Resort Scheme), RES (Real estate Scheme) et IHS (Invest in Hotels Scheme) ont été de l’ordre de Rs 3,3 milliards, soit la meilleure performance des cinq dernières années. Pour ce qui est du secteur de la construction, les investissements ont atteint Rs 2,1 milliards contre Rs 1,3 milliard en 2010. Il précède le secteur des services financiers qui a enregistré un montant de Rs 1,6 milliard, en net repli comparativement à 2010 (Rs 4,6 milliards).
Par ailleurs, les investissements directs étrangers ont également baissé dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration (Rs 579 millions contre Rs 836 millions l’année précédente), des services professionnels et techniques (Rs 217 millions contre Rs 404 millions) et les nouvelles technologies de l’information et de la communication (Rs 76 millions contre Rs 235 millions). En revanche, il y a eu une relance des investissements dans le secteur de l’agriculture/pêche (Rs 177 millions contre zéro en 2010).
La France en tête
La répartition du Foreign Direct Investment (FDI) par pays montre que la France est largement en tête des investisseurs étrangers avec un montant de Rs 3,3 milliards, soit un peu plus du double enregistré en 2010. La France précède l’Afrique du Sud (Rs 2,2 milliards) qui a également amélioré sa performance de 2010 (Rs 1,5 milliard). Le Royaume Uni occupe la troisième place avec Rs 1,7 milliard mais en baisse par rapport à 2010 (Rs 4,6 milliards). Les autres performances notables sont celles des Émirats Arabes Unis avec Rs 369 millions, en légère hausse comparativement à 2010 (Rs 338 millions), des États-Unis à Rs 230 millions (en progression également mais en dessous de la moyenne de 2006 à 2010) alors que les deux marchés ciblés dans les campagnes promotionnelles, à savoir la Chine (de Rs 280 millions à Rs 64 millions) et l’Inde (de Rs 2,9 milliards à Rs 99 millions), accusent une baisse importante.
S’agissant des investissements directs réalisés par des entreprises mauriciennes à l’étranger, les données de la BoM indiquent une réduction d’environ Rs 1,5 milliard par rapport à 2010 (Rs 2,5 milliards). Ces investissements ont été dirigés principalement vers les secteurs manufacturiers (Rs 785 millions), de l’agriculture/pêche (Rs 531 millions), de l’hôtellerie/restauration (Rs 411 millions), des services financiers (Rs 384 millions), de l’immobilier (Rs 164 millions) et de la construction (Rs 157 millions).
Les pays bénéficiaires du FDI mauricien sont dans l’ordre : le Mozambique (Rs 670 millions), qui a probablement bénéficié d’une forte remontée des investissements des projets agricoles ; l’Inde (Rs 632 millions), Madagascar
(Rs 188 millions) et la Thaïlande (Rs 165 millions). On observe que les investissements directs mauriciens dans les autres îles de l’océan Indien se sont élevés à Rs 332 millions en 2011 contre Rs 278 millions en 2010.