La Fédération mauricienne de Cyclisme se retrouve avec un point de mieux que l’année dernière de ce Hit-Parade des fédérations. La raison est que 2012 a été marquée par la médaille d’argent obtenue par Sébastien Tyack lors des Championnats d’Afrique (Burkina Faso) en contre-la-montre individuel dans la catégorie juniors. À 18 ans, Sébastien Tyack a marqué de son empreinte l’histoire du cyclisme local. En montant sur la deuxième marche du podium, le coureur a redonné espoir à une discipline qui n’avait que deux porte-drapeau, Yannick Lincoln et Aurélie Halbwachs. En effet, en ce qu’il s’agit des cyclistes, il n’y a pas à dire, ils ont tenu la gageure. Outre Sébastien Tyack, Yannick Lincoln a également été exact au rendez-vous en remportant son quatrième tour de Maurice, devenant le premier Mauricien à le faire. Une sacrée performance. Aurélie Halbwachs, malgré le fait qu’elle n’ait pu terminer la course aux Jeux Olympiques en raison de deux crevaisons, est loin d’avoir démérité.
La cycliste a enchaîné plusieurs déplacements et pris part à des courses en Europe et en Afrique du Sud notamment, sous les couleurs de Vienne Futuroscope, formation française professionnelle. Cette année, Aurélie Halbwachs a pris la deuxième place au général au Coast to Coast (course de VTT en binôme). Elle est aussi montée sur la troisième marche du podium lors de la deuxième étape du Tour de Free State et obtenu la médaille d’argent lors des Championnats d’Afrique de VTT à Maurice. La Mauricienne a aussi participé au 100 km Cycle Tour où elle a notamment livré un beau duel avec Ashleigh Moolman, double championne d’Afrique du CLM. Il est à noter que contrairement à ces premiers JO où elle avait obtenu une wild card, elle s’est cette fois qualifiée pour le grand rendez-vous olympien. Ce qu’il faut impérativement souligner.
Mathieu Le Blanc, jeune cycliste très prometteur a également fait parler de lui en remportant les Championnats de cyclisme sur route Orange et en contribuant au sacre de Yannick Lincoln dans le Tour de Maurice. Mais malheureusement, au sein du comité directeur, l’ambiance n’est pas au beau fixe. Il y a beaucoup de divergence de vue entre le secrétaire de la FMC, Martial Natchoo et le président Hervé Flore. D’ailleurs, le premier nommé l’avait fait ressortir dans les colonnes de Week-End lors de l’interview. Les relations entre le président Hervé Flore et l’entraîneur national, José Achille, ne sont également pas au mieux.