La Fédération Parti Action Libéral (PAL), Front Solidarité Mauricien (FSM) et le Mouvement Authentique Mauricien (MAM) réclament que plus de pouvoir soit accordé aux conseillers municipaux. Cehl Meeah (FSM) Eliezer François (MAM) et Lutchmeeparsadsingh Ramsahok (PAL) ont notamment fait des propositions concernant la Local Government Act tout en critiquant le rôle de l’opposition et celui de la mairie de Port-Louis dans le dossier des marchands ambulants. C’était hier à un point de presse à l’hôtel Saint Georges, Port-Louis.
Selon les représentants de la Fédération PAL-FSM-MAM, la Local Service Commission devrait siéger avec 13 membres : 5 (municipalité), 7 (District Council) et un Chairman nommé par l’État. Le nombre de Private Permanent Secretaries (PPS) devrait aussi être réduit « car les enquêtes des diverses commissions ont prouvé que ces derniers étaient les acteurs de nombreuses fraudes », a soutenu Lutchmeeparsadsingh Ramsahok du PAL.
Abordant le plan de réforme gouvernementale des Administrations régionales en vue des élections municipales et villageoises, la fédération a pointé du doigt le retard du gouvernement à ce sujet. Tout en critiquant les conseillers toujours en fonction « alors que selon la Constitution, ils seraient dans l’illégalité », Lutchmeeparsadsingh Ramsahok a fait comprendre que la réforme des Administrations régionales devrait prendre en considération les propositions de la Fédération PAL-FSM-MAM, principalement celles concernant la nomination d’un lord-maire pour le district de Grand-Port/Savanne — « un des plus grands à Maurice ». « Nous aurions alors deux lords-maires à Maurice : celui de Port-Louis et celui de Grand-Port/Savanne. Nou mem distrik ki akey bann gran personalite », a soutenu le leader du PAL.
Par ailleurs, les représentants de la Fédération PAL-FSM-MAM ont fait comprendre qu’ils ont la solution en ce qui concerne les marchands ambulants. Pointant du doigt la mauvaise gestion de la municipalité de Port-Louis, Eliezer François a également fait part de son mécontentement des décisions de la municipalité de tutelle sur ce dossier. Décriant la dégradation de la société, le leader du MAM a rappelé l’importance des élections municipales. « Bizin donn eleksion minisipal. Koumsa kan nou pou lor minisipalite Port-Louis nou pou kapav redress le soz ! Nou bizin fer pression. » Et de lancer un appel aux maires : « Aret fer piknik lor latet dimounn. »
Le leader du FSM a quant à lui fait comprendre que le débat sur l’emploi et le pouvoir d’achat devrait être la priorité du gouvernement. « Pa kapav kontign roul enn pei avek otan dinkonpetans ki sa ! » Cehl Meeah prône également la “décommunalisation” du pays.
Par ailleurs, les membres de la Fédération PAL-FSM-MAM envisagent un meeting demain à Plaine-Verte. Selon le leader du FSM, Dev Hurnam y interviendra et fera une série de dénonciations principalement sur le sujet du Hedging. Les marchands ambulants sont également invités à ce premier rassemblement de la fédération qui se poursuivra entre autres à Triolet et Mahébourg.