Une fois encore, la désormais traditionnelle course féminine incluse dans le week-end international au Champ de Mars vaudra par le sprint final, qui couronnera la championne de la Fegentri Lady Riders. Pour cette édition 2013, l’issue du 1500m de la 3e course dominicale concernera principalement l’Italienne Jessica Marcialis et la Française Barbara Guenet, les deux seules cavalières encore en course pour les lauriers et séparées par 16 points, les six autres engagées ne courant rien que pour l’honneur.
Le top 8 de cette saison était au training ce matin, sous une pluie fine par moments, avec pour bon nombre d’entre elles des retrouvailles au Champ de Mars. Pour l’actuel leader au classement, Jessica Marcialis (Tobeastar) et sa dauphine Barbara Guenet (Imperial Palace), les calculs sont simples eu égard au barème des points en vigueur (1re 20 pts, 2e 12e pts, 3e 8 pts, 4e 6 pts, 5e 4 pts, 6e 2 pts, 7e et 8e 1 pt) : une victoire ou un placé garantira à l’Italienne un premier sacre, tandis que la Française est dans l’obligation de gagner tout en espérant que sa concurrente directe termine à la cinquième place ou après.
« Tobeastar is a good name and hope it’s a lucky one for me. J’ai eu pas mal d’échos sur mon coursier, qui a tendance à verser à l’intérieur. Je prendrai mes précautions », a déclaré ce matin au Mauricien Jessica Marcialis, 23 ans, et qui en est à sa quatrième participation à la manche mauricienne de la Fegentri Lady Riders. La victoire au Champ de Mars, elle y avait goûté avec Keep Walking l’an dernier. Auparavant, elle a déjà terminé 3e avec Mc Naught et 4e avec Multi Dimention. Avec à son actif 75 gagnants, dont 14 cette saison, Jessica Marcialis a signé sa dernière victoire voici trois semaines. « C’était en France avec Shada. Mais la plus importante de la saison demeure celle de Murano en Italie avec Auenjager dans une course de 3000m, ce qui m’a permis de consolider mon fauteuil de leader. »
Barbara Guenet, 33 ans, assistante de l’entraîneur Guillaume Macaire en France, n’a obtenu sa licence de Lady Rider qu’en 2006. Celle qui a la particularité d’être la première femme championne du monde de courses d’obstacles de l’histoire était à Maurice en 2005 mais dans les tribunes du MTC, en vacances, regardant sa compatriote Catherine Ménart disputer la course féminine. Elle a fait la connaissance de la piste ce matin.
« Je la trouve assez technique avec une montée, une descente et un tournant. En France, les hippodromes ont des profils différents, mais cela me plaît de découvrir et d’apprendre celui du Champ de Mars. Ce sera vraiment difficile de déloger Jessica de là où elle est. Quoi qu’il en soit, je prendrai le temps d’apprécier ma monte. »
Septième au classement de la Fegentri, l’Irlandaise Lisa O’Neill, 27 ans et assistant-entraîneur de profession, sera en selle sur Highland Jet dimanche. Elle a fait connaissance avec son coursier ce matin et aussi avec la piste du Champ de Mars. « The track is marvellous even if it is a bit tricky. C’est ma première visite à Maurice et le pays est extraordinaire. Highland Jet semble en bonne forme et comme on m’a dit qu’il reste sur une victoire, je souhaite qu’il double la mise. Et cela devrait me permettre de terminer en apothéose la dernière manche du championnat. Les chevaux sont bien toilettés et même si vous êtes en fin de saison, ils sont tous en plein forme. »