Dans la lutte contre les violences envers les femmes, la Platform Stop Violans Kont Fam (PSKVF), initiative indépendante citoyenne, a mis sur pied un outil de prévention et de sensibilisation : le Violentomètre, adapté en kreol mauricien.

Toujours dans l’optique d’une meilleure prise en charge des femmes victimes de violences, tel un marque-pages, cet outil de sensibilisation a pour but de différencier la violence à la normalité. Un moyen d’auto-évaluation qui permet aux femmes d’évaluer la toxicité de leur relation.

La Platform Stop Violans Kont Fam espère distribuer 10 000 Violentomètre et recherche des entreprises comme sponsors. « Toute aide est la bienvenue », soutient Catherine Prosper, porte-parole de l’Inion Fam.

Le Violantomet sera téléchargeable gratuitement à partir du 8 mars sur la page Facebook Platform Stop Violans Kont Fam. Les Mauriciens pourront donc l’imprimer chez eux. « Un papa, une maman ou un frère peut le télécharger le Violantomet pour le donner à leur fille ou leur sœur. Dans les écoles ou universités, un professeur peut utiliser le Violantomet pour avoir une conversation sur les violences sexistes avec ses élèves ou étudiants.  Zot kapav servi li pou zot ou ofer li enn kamarad ou nimport ki fam, zenn fi ki dapre zot bizin fer atension », fait ressortir Marie-Noelle Elissac Foy, membre de la plateforme.

Le Violentomètre se présente sous la forme d’un rectangle cartonné. Cet outil présente au recto une frise numérotée de 1 à 24, et colorée du vert au rouge. Le vert symbolise une relation saine, l’orange une relation pouvant être violente, et le rouge une relation dangereuse.